› Société

France : un congolais interpellé à l’aéroport du Bourget

un congolais interpellé à l’aéroport du Bourget. journaldebrazza.com
un congolais interpellé à l’aéroport du Bourget. journaldebrazza.com
Selon le site d’information Africa Intelligence, ce « trader » a été interpellé à l’aéroport alors qu’il transportait une importante somme d’argent en liquide.

 

Un homme d’affaires congolais – proche de président Denis Sassou-Nguesso – a été interpellé en France et placé en garde à vue. Il s’agit de Lucien Ebata, PDG de la société de « trading » pétrolier Orion Oil et du magazine « Forbes Afrique ». Selon le site d’information Africa Intelligence, ce « trader » a été interpellé à l’aéroport alors qu’il transportait une importante somme d’argent en liquide.

Selon le site d’information, l’homme d’affaires congolais, Lucien Ebata, a été appréhendé le mercredi 6 octobre au matin par les douanes françaises de l’aéroport du Bourget. Il transportait une importante somme d’argent en liquide non déclarée aux autorités, et a été placé en garde à vue. Une information confirmée à RFI de source diplomatique.

En transit


L’ambassade de la République du Congo en France affirme, elle, que Lucien Ebata était en transit à Paris et a choisi de répondre volontairement à une convocation du juge d’instruction. L’ambassade précise que l’homme d’affaires est un conseiller spécial du président de la République du Congo, qu’il est titulaire d’un passeport diplomatique et d’une lettre de mission signée par le chef de l’État congolais ; et à ce titre, il bénéficie d’une immunité fonctionnelle.

Faits similaires en octobre 2012

Ce n’est pas sa première interpellation pour des faits similaires. En octobre 2012, Lucien Ebata avait été appréhendé à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle avec plus de 180 000 euros en espèces. « Certains de mes clients pour l’Afrique me règlent cash, avait-il alors expliqué aux enquêteurs français, car les virements prennent du temps ».

PDG du groupe Orion Oil, basé en Suisse et immatriculé aux Seychelles, son nom apparaît dans l’affaire des « biens mal acquis », une enquête sur le patrimoine en France du président congolais et de sa famille.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut