Politique › Sécurité

Forces armées congolaises : quatre axes retenus pour l’année 2019

Les conférenciers, réunis à Brazzaville du 5 au 9 mars, ont validé les activités planifiées des Forces armées congolaises (FAC) pour l’année en cours, en tenant compte des engagements au plan national et international.

« Quatre axes constituent l’ossature de notre effort en 2019 », a souligné le chef d’état-major général (CEMG) des FAC, le général Guy Blanchard Okoï, clôturant les travaux de la conférence de planification des activités des FAC.

Il s’agit notamment de la poursuite des travaux d’études, de recherche et de réflexion pour accompagner la mise en œuvre de la loi d’orientation pour la modernisation de la force publique; de la formation et l’entraînement; du maintien en condition et de la préservation du matériel ainsi que l’engagement opérationnel tant au plan national qu’international.

A propos de la loi d’orientation, le CEMG a appelé à une meilleure appropriation de celle-ci pour une évolution déterminée vers des forces armées voulues par le Congo.


Les activités planifiées des FAC seront réalisées dans un contexte financier contraignant. Ainsi, le CEMG a souligné que les ressources des budgets déconcentrés doivent être gérées avec parcimonie et l’administration centrale, à Brazzaville, doit être tenue au courant des dépenses faites avec des résultats de niveau attendu.

Le général Guy Blanchard Okoï a, par ailleurs, indiqué que les orientations organisationnelles et opérationnelles définies lors du dialogue de commandement avec les commandants de zones militaires de défense doivent être rapidement suivies d’effets.

« Le temps nous est compté. Le ministre de la Défense et le chef suprême des armées apprécieront, chacun à son niveau de responsabilité, le travail que nous aurons accompli en 2019 », a fait savoir le CEMG, en précisant que la qualité des échanges qui ont eu lieu  le long de cette conférence de planification prouve que les FAC marchent dans une bonne direction.

À LA UNE
Retour en haut