Culture › Livres

Fête du livre de Kinshasa : les écrivains de Brazzaville représentés

Rita Fabienne, la plume de la littérature congolaise.

La sixième édition de la Fête du Livre de Kinshasa s’est ouverte  le samedi 24 novembre 2018, des centaines d’auteurs sont mobilisé dont six venus du Congo.

Parmi les Brazzavillois  invité à cette édition de de la Fête du livre de Kinshasa, figure Rita Fabienne, une jeune auteure de 25 ans révélée au public en juillet 2018. « Je suis invitée comme les cinq autres auteurs de Brazzaville pour assister à la sixième édition. C’est la première édition à laquelle je participe. Je pense que les organisateurs ont eu écho du roman que je venais de publier et ils ont eu l’idée de m’inviter », déclare-t-elle. Son roman s’intitule « Face à la mer », il a été publié en juillet dernier aux éditions Flevitude. Rita Fabienne avoue ne pas avoir de modèle en matière de littérature, mais avoir plein de projets d’écriture y compris sur les réseaux sociaux où elle signe déjà des chroniques et des portraits.

 


Un court récit d’une centaine de pages dans lequel elle raconte les mystères de la mer. C’est le tout premier ouvrage de la jeune écrivaine qui pense que la littérature africaine, singulièrement celle des deux rives du fleuve Congo, monte en puissance. « Parce que de plus en plus il y a des jeunes auteurs qui s’affirment. La littérature évolue, on passe d’un thème à l’autre. On essaie de bouger les choses. A l’époque, c’était des personnes plus âgées qui écrivaient, et maintenant il y a pas mal de jeunes qui se lancent dans la littérature et qui essaient de changer des choses », analyse Rita Fabienne. Pour elle, les jeunes écrivent pour réveiller les consciences : « Les situations que l’on traverse aujourd’hui, à défaut de tenir une arme, on préfère écrire, donner son avis, réveiller un peu la conscience humaine, la morale, etc. », explique-t-elle. Cette sixième édition de la Fête du livre de Kinshasa se termine le 1er décembre 2018.

À LA UNE
Retour en haut