› Culture

Festival de la sape : hommage rendu à Mazouka Ma Bongo et Maleba Gonde

Défilé des sapeurs le 16 septembre 2018.

La quatrième édition du festival de la sape s’est tenue dimanche 16 septembre 2018, dans le cinquième arrondissement de Brazzaville, Ouenzé.

C’est dimanche 16 septembre que s’est tenue la quatrième édition du festival de la sape, sur l’avenue des Trois-martyrs. Parrainé par le ministère de la culture, cette édition avait pour thème « La sape : puissant vecteur de l’unité nationale et du vivre ensemble ». Un hommage a été rendu à Mazouka Ma Bongo et Maleba Gonde.

Les festivités ont débuté par la visite du stand du créateur, styliste et modéliste, Eric Kanga. Pour le le promoteur de l’événement, l’administrateur maire de l’arrondissement 5, Marcel Ganongo, cet évènement est une occasion pour les sapeurs de présenter les art, l’art vestimentaire.

« Avec les frères et sœurs sapeurs, nous avions pris l’engagement de maintenir cette flamme, que nous avons allumée depuis la première édition en 2015. Le pari tient encore malgré le manque de financement, l’inexistence de soutien et de sponsoring… Oui, la sape est le vecteur de l’unité nationale. Comme je l’avais souligné lors de l’édition passée, je persiste à dire que la sape est une force motrice qui, non seulement charrie les hommes et les femmes épris d’amour et de paix vers une société sans conflits mais aussi assure toutes les conditions de tranquillité, de gaieté, d’ambiance et de savoir être », a déclaré l’administrateur maire.


Au cours de la célébration, Ngoma Marron et Cyriaque Bassoka, tous deux doyens de la sape, ont témoigné des illustres sapeurs Mazouka Ma Bongo et Maleba Gonde. En dehors de la visite du stand, deux autres articulations étaient de mise. Le défilé précédé d’une remise des diplômes d’encouragement et d’honneur. Plusieurs acteurs de cet art ont reçu des diplômes d’encouragement.

Eric Kanga, Giani Umberto, Gino Beni, ont reçu des diplômes aux émissions « Sape en live » et « Sape et sapologie ». Dans la même lancé, le diplôme de reconnaissance et un costume a été remis à Sylvain Nianga dit Mangrokoto. (le vieux sapeur qui a décidé de prendre sa retraite) ainsi que des diplômes d’honneur à Bachelor, propriétaire de la maison Connivence boutique ; à l’artiste musicien Roga-Roga et à Marron Ngoma (plus un costume).

Pendant près de deux heures, les sapeurs ont exposé leur savoir-faire pour le plaisir des spectateurs. La prochaine édition rendra hommage à Indata Michel « Yaya Jagger » et Jacquito wa Mpoungou.

À LA UNE
Retour en haut