Société › Actualité

Extension du réseau d’eau potable : trois sociétés soumissionnent à l’appel d’offres

Le groupement Sogea, Satom, SGEC congo et Razel puis Eiffage et Denys se portent candidats pour réaliser les travaux d’extension, de renouvellement du réseau de distribution et de branchement à Brazzaville.

L’ouverture des plis relatifs au projet a eu lieu le 30 janvier, à Brazzaville. Les montants proposés par les soumissionnaires varient entre dix-neuf et quarante-six milliards de FCFA.

Les travaux se focaliseront sur la fourniture et la pose de canalisation d’eau potable assortie de branchement et d’accessoires. Il s’agit notamment du réseau d’adduction d’eau potable à étendre sur 690 km, du renouvellement du réseau sur 211km et de l’extension à hauteur de 62 631 branchements. Parmi les compléments opérationnels du projet portant sur l’extension en zone périphérique et le renforcement du service d’eau potable à Brazzaville, figurent la fourniture et la pose de câble électrique souterrain de 20kv, de canalisation sur 2,8 km et de deux réducteurs de pression.

Trois pompes seront remplacées pour un débit total de 225 m3/h. 83 vans du réseau primaire de distribution d’eau de Brazzaville y compris divers accessoires. De même, il est prévu la construction d’une station de pompage de 37m3/h.


« La problématique du développement durable conduit à la réorganisation des services de proximité. Celle-ci se traduit par une amélioration substantielle des prestations offertes à la population aux nombres desquelles la mise en place d’un arsenal d’infrastructures de base de dispositifs susceptibles de la mettre à l’abri des maladies hydriques », a indiqué la coordonnatrice des marchés publics et de la réglementation, Caddy Elisabeth Ndala.

Signalons que l’Agence française de développement accompagne financièrement le gouvernement dans son programme visant à augmenter la capacité de production d’eau et à moderniser les réseaux de sa distribution en zone périphérique et à Brazzaville.


À LA UNE
Retour en haut