Culture › Mode

Élection miss ronde : la 3e édition aura lieu le 28 juillet 2018

Cet événement qui se tiendra à l’espace culturel Consortium, ex-Sous les paillotes, vise à mettre en valeur la beauté des femmes congolaise rondes.

Elles viendront de Pointe-Noire, Brazzaville et Dolisie, ces candidates qui viendront conquérir. Election miss ronde-sublime est organisée par trois associations notamment Fondation Mamie-Claudia (FMK), l’association Mama et le Comité d’organisation de l’élection Miss ronde Congo.

Ce sont dix candidates de Pointe-Noire, Brazzaville et Dolisie, qui ont été sélectionné sur la soixantaine qui avait été présélectionnée. Elles vont concourir à la finale de l’élection Miss ronde-sublime Congo. Celles-ci sont âgées de 17 ans et plus, avec un poids allant de 60 kilos à plus et mesurant au moins 1 m 60.

Ces finalistes vont ainsi valoriser la femme ronde souvent marginalisée en matière de beauté et de mode comme l’a déploré Darling Yeda Makaya, présidente du Consortium FMK-Mama-CMRC :

«Nous avons tous les mêmes droits. La plupart des créateurs de mode vendent des vêtements aux personnes de grande taille. Nous ne pouvons pas concevoir qu’il y ait des gens qui pèsent à peine 40 kilos et qui ont des vêtements dans des boutiques et non des personnes qui ont 150 ou 200 kilos. C’est une injustice vestimentaire. Et sur les podiums, c’est pareil. On ne voit que des anorexiques ou des sveltes», a-t-elle dit.


Pour Darling Yeda Makaya , la marginalisation que vivent ses femmes rondes, ne se limite pas que dans la mode mais dans tous les domaines.  «Quand je prends un vol, par exemple, je suis obligée de prendre un billet en classe affaires. Je ne serais pas à l’aise en classe économique si c’est une longue distance. Pourquoi cette injustice ? Miss ronde n’est qu’un droit que nous revendiquons pour dire que nous existons. Nous sommes là pour défendre les droits des personnes à forte corpulence qui sont marginalisées dans tous les domaines», a-t-elle ajouté.

Toutefois, elle appelle à lutter contre la prise de poids incontrôlée qui constitue un danger pour la santé. « Pour nous, c’est un combat de société. Nous donnons souvent des conférences dans les écoles pour sensibiliser les enfants et les jeunes aux dangers de la prise de poids incontrôlée. Nous sensibilisons aussi les parents au contrôle de la prise de poids des enfants pour que demain, ils ne souffrent pas des maladies que cela provoque », a-t-elle expliqué.

Sur la liste des invités de la 3e édition Miss ronde-sublime Congo, les présidentes des comités Miss Ronde-Joli Gabon, Miss Ronde-Belle Cameroun et le président du Comité Miss ronde Guinée.


À LA UNE
Retour en haut