Société › Education

Education : Le ministre Collinet Makosso met sévèrement en garde contre les fraudes au Bac 2018

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a donné des consignes aux membres du jury ce mercredi 6 juin à Brazzaville.

Aucune fraude ne sera tolérée pendant l’examen du bac, c’est le mot d’ordre de Collinet Makosso devant les enseignants lors d’un colloque à Brazzaville. Il faut dire que les épreuves écrites du Baccalauréat général démarrent mercredi 13 juin, sur l’ensemble du territoire national.

Lors de ce colloque qui s’est tenu le 6 juin, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a donné des consignes fermes aux membres du jury de l’examen. Surtout que le gouvernement a fait des efforts au regard du contexte socio- économique pour que tout se déroule dans les bonnes conditions.

« Après de tels efforts, il nous faut éviter de revivre ce que nous avons vécu dans notre parcours, il y a quelques années. Vous êtes de hauts cadres de l’administration, de brillants universitaires, de hauts cadres de l’enseignement, de l’éducation nationale, des inspecteurs, professeurs de lycée, avec une riche expérience. Ce n’est pas à la faveur ou par une session du baccalauréat qu’on va cracher sur tout ce parcours », a-t-il prévenu.


Le ministre Makosso a aussi mis en garde contre les fuites d’épreuves ou les réseaux de tricherie pilotés par certains enseignants véreux. Il en est de même pour les faux élèves qui se comportent comme des mercenaires à chaque session d’examen. Il s’agit de permettre uniquement à ceux qui le méritent vraiment de décrocher leur examen, a-t-il exhorté.

 


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut