› Société

Eau et assainissement pour l’Afrique : le nouveau secrétaire exécutif en visite de travail au Congo

Droits reservés.

Pierre Hobab Rogoto a entamé, le 22 mai, ses séances de travail et de plaidoyer auprès des autorités congolaises et des partenaires stratégiques de l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique.

Le nouveau secrétaire exécutif de l’eau et assainissement pour l’Afrique est en visite de travail au Congo. Le Tchadien Pierre Hobab Rogoto, qui séjourne à Brazzaville, a entamé le 22 mai, ses séances de travail et de plaidoyer avec des autorités congolaises et des partenaires stratégiques de l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA).

Les objectifs de ce déplacement, sont entre autres, faire le bilan des activités de EAA Congo, en présenter les perspectives, plaidoyer pour l’appui politique et diplomatique des hautes autorités congolaises pour porter le leadership de relance. A cet effet, Pierre Hobab Rogoto, doit rencontrer les ministères sectoriels : Affaires étrangères, Energie et hydraulique, Education, Enseignement supérieur, Recherche scientifique, Santé, Economie forestière, et avec le Premier-ministre, chef du gouvernement.


Ce sera aussi une occasion pour lui d’avoir des entretiens avec les partenaires stratégiques de EAA dont la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale ; la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale ; l’OMS-Congo ; l’Unicef et l’Agence française de développement.

Rappelons que l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique a été Créée en 1988, à la faveur de la décennie internationale de l’eau potable et d’assainissement. EAA, anciennement Crepa, est une agence innovatrice dans le développement de solutions durables d’eau et d’assainissement en vue de l’amélioration des conditions de vie de tous les Africains. « L’institution s’investit dans la mise en place des systèmes intégrés, combinant l’optimisation des approches techniques, scientifiques et les mécanismes de financement novateurs », rappelle un communiqué de presse de EAA Congo.

À LA UNE
Retour en haut