› Non classé

Dolisie : un faux recruteur arrêté par la police

Le nommé Elenga-Mawa Xavier, 47 ans a été arrêté par la police parce qu’il se faisait passer pour un faux argent de l’Organisation mondiale de la santé.

Le 31 Mars 2019, les services de police de Dolisie ont interpellé le nommé Elenga-Mawa Xavier, pour usurpation de titre d’agent de l’OMS. Moyennant argent, l’homme effectuait depuis Dolisie, de faux recrutements pour l’Organisation Mondiale de la Santé à Brazzaville.

À l’état-civil, il est Elenga-Mawa Xavier, 47 ans. Dans l’exercice de son « métier », il se faisait appeler « Grand OMS », un sobriquet que ses victimes chuchotaient plus, qu’elles ne le prononçaient à haute voix, tant la discrétion était recommandée par cet homme qui assumait son rôle à la perfection au point que celui-ci avait fini par lui coller à la peau.

Prestance, démarche aux pas calculés, allure altière, voix fluette d’une personne cultivée qui fait l’économie des mots et que l’on aborde en toute retenue; une somptueuse carte de visite, pour ce qu’il représentait au sein de l’institution internationale.

Elenga-Mawa Xavier allias « Grand OMS » est en fait un escroc, de l’acabit de ceux qui sous des apparences de grand clerc, détroussent habilement des personnes en manque de repère professionnel, auprès desquelles ils passent pour être la solution.

Sa solution à lui, Elenga-Mawa, flanqué du titre de ‘’délégué du directeur régional de l’OMS’’ consistait au ‘’recrutement des ouvriers qui serviront à la cité de l’OMS à Brazzaville’’.


Dans le quartier Tsila où il opérait, l’embauche se faisait naturellement moyennant la somme de 100.000frs cfa par individu. Cet argent versé au comptant, en espèces soyeuses, donc des billets, vous propulsait à l’OMS et faisait de vous un ouvrier international. Quelle aubaine ?

Et dans Dolisie, les victimes fascinées et convaincues d’avoir décroché l’emploi de leur vie, assuraient elles-mêmes en toute naïveté la publicité qui a rallongé la liste des personnes escroquées.

Sauf que jamais, personne n’est parti rejoindre son poste à Brazzaville et les jours passant, Xavier Elenga-Mawa proférait des menaces à ceux qui commençaient à flairer le pot-aux-roses et promettaient de le dénoncer, assurant qu’il était ‘’couvert par des personnes haut placées’’. Une couverture dont s’est passée la police qui a procédé à son interpellation, depuis le 31mars.

Depuis lors, ses victimes qui se comptent par dizaines, se demandent si elles reverront la couleur de leur argent. Le montant des sommes escroquées se chiffrerait à plusieurs millions de Francs cfa. Certaines des personnes dupées n’ont pas osé se présenter à la police.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut