› Société

Crise dans le Pool : les ex-ninjas réclament un dialogue national inclusif

Les ex-ninjas demandent un dialogue national inclusif pour le retour de la paix tatale dans le Pool.

Les ex-combattants de ce groupe rebelles demandent au gouvernement d’initier cette rencontre pour régler définitivement la « guerre du Pool ».

Même si un accord de paix a été signé, les ex-combattants ninjas sont convaincus que les autorités congolaises doivent tenir un dialogue national inclusif, pour mettre un terme à la crise du Pool. On se souvient que ce département a été le théâtre des conflits qui ont opposé les ninjas et l’armé au lendemain de la présidentielle de 2016 jusqu’en 2017. Pour ces ex-combattants, la crise du Pool a une dimension nationale à cause de ses origines.

La semaine dernière, ces ex-ninjas ont pris part aux assises de la plateforme du dialogue et d’échanges intra-communautaires à Kinkala, chef-lieu du Pool. Une plateforme initiée pour renforcer et consolider la paix. L’un d’eux, Joseph Sita y était aussi.


Pour lui, « La guerre dans le Pool émane de la responsabilité de ceux qui nous gouvernent. Quand il y a eu les élections de 2016 dans le pays, c’est ce qui a fait qu’il y ait la guerre dans le département du Pool ».

Joseph Sita pense que la solution définitive au conflit du Pool passe par un dialogue national inclusif. « Pour régler le problème de la guerre dans le Département du Pool, il faut que l’on puisse s’asseoir au niveau national… La guerre dans le Pool est d’abord politique. Si nous réglons le problème au niveau politique, nous pensons que dans le Pool il n’y aura plus de guerre ».



À LA UNE
loading...
Retour en haut