Politique › Justice

Cour d’appel de Brazzaville : JM Mokoko déjà 19 mois de prison

Mokoko Jean-Marie ex-chef d'État-major

Mokoko Jean-Marie ex-chef d’État-major et ex-conseiller du président Denis Sassou N’Guesso, détenu depuis juin 2016 pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’État et détention d’armes de guerre », totalise déjà 586 jours de détention à la maison d’arrêt de Brazzaville.

En mai dernier, le procureur de la Cour d’appel de Brazzaville a requis 20 ans de détention minimum contre le Général à la retraite, Jean-Marie Michel Mokoko et 20 ans aussi pour ses co accusés, six français et un congolais présenté comme des mercenaires.

C’est le visage fermé que Jean-Marie Michel Mokoko a accueilli ce verdict, regardant le président de la cour d’appel dans les yeux, impassible, lui qui ne s’est quasiment pas exprimé au cours de ce procès.


Âgé de 71 ans, l’ancien représentant spécial de la présidente de l’Union africaine en RCA et ancien candidat à la présidentielle congolaise de 2016 a dû rapidement quitter la salle d’audience pour être ramené en cellule, le temps tout de même d’échanger un léger sourire désabusé avec ses avocats et de serrer la main de quelques proches.


À LA UNE
Retour en haut