› Société

Corniche de Brazzaville : vol des pierres lacées pour la protection du deuxième module

La corniche de Brazzaville ouverte au public.

Le maire de la ville de Brazzaville, a fait ce constat lors de sa descente sur les lieux, le 10 juillet.

Roger Christian Okemba, le maire de Brazzaville a effectué, le 10 juillet dernier, une descente à Bacongo, deuxième arrondissement de la ville capitale.  C’est au cours de cette descente sur le terrain qu’il a pour constater les cas de vol de pierres aux abords du deuxième module de la voix.

Les citoyens mal intentionnés ont enlevé les grosses pierres lacées qui protège du deuxième module de la corniche de Brazzaville. Ce tronçon va du giratoire de l’avenue Simon-Kimbangou à la rue Kitengue.


Le maire qualifie ces actes d’« intolérables » et recommande l’implication de la force publique pour sécuriser cette avenue. Roger Christian Okemba convie également l’entreprise chargée du contrôle et de l’exécution des travaux, Egis, à vite agir pour prévenir l’érosion qui s’annoncent dans les environs. C’est le 15 juin dernier, que le deuxième module de la Corniche de Brazzaville a été inauguré.

À LA UNE
Retour en haut