Santé › Actualité

Coopération sanitaire : le Congo et l’Ordre de Malte liés par un protocole d’accord

La signature du document a eu lieu le 30 janvier à Brazzaville par la ministre de la Santé et de la population, Jacqueline Lydia Mikolo, et le président des Œuvres hospitalières françaises de l’Ordre de Malte, Yann Baggio.

Le protocole d’accord signé entre le Congo et l’Ordre de Malte fixe les axes de coopération sanitaire. Il s’agira, pour les Œuvres hospitalières françaises de l’Ordre de Malte, de contribuer à la réalisation des campagnes de vaccination, à la prise en charge médicale des patients souffrant de la lèpre, du paludisme, de la tuberculose, de la malnutrition, des maladies tropicales négligées et celles liées à la mortalité infantile. L’Ordre de Malte participera également au plan de riposte contre les endémies, la formation du personnel de santé, et approvisionnera les structures de santé en équipements, en médicaments, en vaccins et consommables. « Au niveau de la Likouala notamment, cet accord nous permettra de renforcer notre action dans la prise en charge sanitaire de la population autochtone, dans la réduction du taux de mortalité infantile et améliorer la protection maternelle à travers la gestion de Saint Kisito à Brazzaville », a expliqué le président Œuvres hospitalières françaises de l’Ordre de Malte, Yann Baggio.

La ministre de la Santé et de la population s’est dit satisfaite de la signature de cet accord d’autant plus que l’Ordre de Malte est disposé à aider le Congo dans l’offre des soins de santé de qualité à la population vivant dans des contrées reculées, parfois difficilement accessibles. Le cas du département de la Likouala, dans la zone septentrionale du pays, où le partenaire du Congo est à pied d’œuvre sur plusieurs projets actuels et futurs.  Dans le cadre de ce protocole d’accord, le ministère facilitera l’obtention des conditions spéciales sur les biens d’équipements hospitaliers, les médicaments et produits de laboratoire, les travaux de construction ou de réhabilitation des bâtiments…


L’Ordre de Malte mène depuis plusieurs années déjà des projets de santé au Congo, notamment dans le département de la Likouala. L’accord qui vient d’être signé est le deuxième du genre.  Le premier, à en croire Yann Baggio, était moins précis sur des axes vers lesquels l’action devrait être menée. Ce nouvel texte, par exemple, en mentionnant expressément les programmes de santé concernés, pallie les insuffisances du premier.  Le Congo n’est pas l’unique pays d’Afrique à travailler main dans la main avec l’Ordre de Malte dans le domaine sanitaire. Vingt-et-un autre pays d’Afrique subsaharienne sont concernés, selon les explications du président des Œuvres hospitalières françaises de l’Ordre de Malte.


À LA UNE
Retour en haut