› Société

Congo : vers un nouveau recrutement des enseignants

Rencontre entre le gouvernement et la plateforme syndicale de l'éducation nationale.

C’est ce qui en ressort de la réunion entre le gouvernement et la plateforme syndicale de l’éducation nationale, qui s’est tenue le 10 octobre 2020.

Le gouvernement et la plateforme syndicale de l’éducation nationale, ont échangé le 10 octobre 2020. Il s’est agi de parler des revendications des enseignants. Les deux parties ont décidé de renouveler leurs engagements contenus dans le protocole d’accord signé le 27 septembre 2018.

Les deux parties ont, au cours d’une réunion d’évaluation présidée par le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat, Firmin Ayessa, passé en revue la situation des enseignants. En effet,

Au cours de cet échange entre le gouvernement et la plateforme syndicale, il est ressorti que  des dix revendications contenues dans le cahier des charges, une seule est en cours d’exécution. Il s’agit du recrutement de 1200 nouveaux enseignants dont certains textes d’intégration sont déjà publiés et d’autres en attente à cause de la lenteur administrative. S’agissant du recrutement de 2020, le gouvernement a annoncé le lancement sous peu de la campagne d’intégration de 1400 enseignants tel que prévu en attendant celui de 2021.


Les autres revendications portent sur la publication des textes des commissions administratives paritaires de 2019 ; le paiement d’au moins trois trimestres de rappels de solde d’activités sur dix-huit dus aux enseignants volontaires ; le rétablissement des salaires suspendus aux enseignants réintégrés. Les enseignants réclament aussi le paiement et l’apurement des arriérés de bourses dus aux enseignants volontaires ;  la vulgarisation du statut particulier des agents et cadres de l’éducation nationale ; la mise en place d’une commission paritaire pour le suivi des recrutements à la Fonction publique des enseignants finalistes, bénévoles et prestataires ainsi que la publication de l’arrêté interministériel fixant les montants des indemnités allouées aux enseignants par rapport au statut particulier des agents et cadres de l’éducation nationale.

A cela s’ajoutent le problème du critère d’âge de recrutement des enseignants volontaires qui sont sur le terrain depuis des années et l’octroi d’une allocation ou d’une prime spécifique aux enseignants dans le cadre de la Covid-19.

Le gouvernement a tenu à rappeler que sur les sept mois d’arriérés de bourses dus aux enseignants prestataires et bénévoles, trois viennent d’être payés. S’agissant du paiement des rappels de solde d’activités dus aux enseignants volontaires, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation a indiqué que, outre la crise économique et financière que traverse le pays, le gouvernement entend passer par un audit pour éviter le flou.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut