› Politique

Congo : un meeting de l’opposition interdit à Brazzaville

C’était une décision par décret du préfet de la capitale congolaise Brazzaville, Cébert Pierre Iboko-Onanga, à cause de « coronavirus ».

Le meeting de la fédération de l’opposition congolaise (IDC/Frocad J3M UPC) prévue pour ce samedi 6 mars au boulevard Alfred Raoul a été interdit par le préfet. La raison de cette interdiction serait la volonté de limiter la propagation du coronavirus.

Il faut noter que cette rencontre qui devait avoir lieu ce samedi 6 mars au boulevard Alfred Raoul de 14h à 16h, avait pour objectif d’appeler au boycott du scrutin présidentiel du 21 mars prochain et tenter de dénoncer, avant même le vote, une tentative de « hold-up électoral », tout en réclamant dans la foulée la libération de deux anciens candidats à la présidentielle de 2016 : le général Mokoko et André Okombi Salissa, deux acteurs majeurs de la scène politique congolaise, qui sont toujours en prison.


Cette décision de Cébert Pierre Iboko-Onanga arrive au lendemain du lancement officiel de la campagne électorale de la présidentielle du 21 mars 2021.

On rappelle que ce n’est pas première fois que le Préfet de Brazzaville annule un meeting de l’opposition. On se souvient qu’en novembre 2016, il avait annulé, par décret, la tenue de la Convention de l’opposition congolaise dans toute sa diversité initiée par Brice Parfait Kolelas, président de la CODEHA et candidat malheureux de la présidentielle du 20 mars 2016.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.04.2021

Le plus grand mall du Congo

Retrouvons-nous au Brazzaville Mall, un lieu de rencontres multiculturelles, une expérience inoubliable de shopping au coeur des marques les plus connues. Un raffinement et une…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut