› Politique

Congo-Russie, 55 ans de relations diplomatiques

Les deux pays ont réaffirmé, le 25 mars, au siège du ministère des Affaires étrangères à Brazzaville, la nécessité de consolider leur partenariat.

A l’occasion de la commémoration du 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Congo et la Russie, les deux pays entendent consolider leur coopération. Avec un décalage de neuf jours, l’événement s’est célébré cette année, à Brazzaville, la capitale congolaise.

A l’occasion, l’ambassadeur de Russie, Valery Mikhaylov, et le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso, ont retracé l’action commune à leur pays, devant quelques membres du gouvernement, le corps diplomatique accrédité au Congo et d’autres invités de marque. C’était aussi l’occasion pour les deux personnalités d’entrevoir des lendemains meilleurs pour l’intérêt de leurs peuples respectifs.

« La Russie a aussi intérêt à aider le Congo à se développer progressivement », a déclaré le diplomate russe, ajoutant que l’année 2019 « ouvre de nouveaux horizons de la coopération russo-congolaise », a dit le diplomate russe.


Le ministre des Affaires étrangères pense qu’« Ensemble (…), nous avons soutenu avec engagement et abnégation les luttes de libération des peuples à travers le monde », a-t-il souligné.

Jean-Claude Gakosso a, par ailleurs, apprécié la constance des liens séculaires existants entre la Russie et le Congo. « Jamais, et à aucun moment, notre relation n’a été entamée. Jamais, et à aucun moment, cette relation n’a connu de nuages et ce, malgré les vicissitudes de l’histoire », a-t-il ajouté, en référence à la perestroïska et à la glasnost, qui ont eu un retentissement spectaculaire dans plusieurs pays dont ceux d’Afrique.



À LA UNE
loading...
Retour en haut