Société › Education

Congo : rentrée académique suspendu à l’Université Denis-Sassou-Nguesso cette année

L’annonce a été faite ce 6 septembre par le premier ministre congolais. Le faible pourcentage de réalisation des travaux dans l’institution plombe la rentrée académique.

Clément Mouemba le premier ministre  accompagné de Bruno Jean Richard Itoua ministre de l’enseignement supérieur a visité la plus grande université du Congo encre en construction. Les deux hommes ont pu voir l’état d’avancé des travaux confiés à l’entreprise Unicon. Premier constat, le taux d’exécution est encore faible, juste 54% dans la phase partielle du projet.

« L’option que nous avons prise est de dire qu’il n’y aura pas de rentrée académique en octobre. Ce n’est pas possible. Mais nous nous battons pour en avoir l’année prochaine mais tout le travail doit se faire d’ici à juin 2019 », a annoncé le premier ministre congolais, Clément Mouamba. Concrètement, les conditions sur le plan des infrastructures ne peuvent pas encore accueillir les étudiants. Selon le président directeur général d’Unicon, Serge Pereira, il faut environ soixante-dix milliards FCFA pour la finalisation des travaux.

Pourtant, le Congo Brazzaville traverse une grave crise économique, ce qui rend le financement difficile.  Depuis 2016, les seuls ouvrages réalisés ou en voie de finalisation sont les tours jumelles à Mpila et la tour du siège de la Banque sino-congolaise pour l’Afrique (BSCA), en centre-ville, avenue du Cardinal-Émile-Biayenda. Un chantier entièrement financé par la BSCA et réalisé par China State Construction and Engineering Corporation. Les autres sont stoppés.


Tous les regards sont désormais tournés vers le Fonds monétaire international dont un accord est attendu pour la relance de l’économie du pays.

 

À LA UNE
Retour en haut