Eco et Business › L'Eco en +

Congo : Pointe-Noire a son centre de médiation et d’arbitrage

Droits Réservés.

Cette structure a été créé pour favoriser l’amélioration du climat des affaires en République du Congo et mettre fin aux diverses difficultés que rencontrent les opérateurs économiques.

Lancé il y a quelques jours par la Chambre consulaire de Pointe-Noire, le Centre de médiation et d’arbitrage du Congo (Cemaco) va offrir aux entreprises ponténégrines un cadre alternatif de règlement de litiges d’affaires. Le Cemaco a pour objectif d’améliorer le climat des affaires en République du Congo et de mettre fin aux diverses difficultés que rencontrent les opérateurs économiques, favoriser un environnement incitatif pour les investisseurs privés et l’entrepreneuriat local.

A travers la médiation et l’arbitrage, le Cemaco entend proposer aux entreprises  une solution de gestion des litiges à l’amiable, l’accessibilité à une justice offrant des garanties, désengorgement des juridictions étatiques dans la gestion des questions conflictuelles.  Afin de matérialiser la mise en place de cette structure et marquer l’adhésion des opérateurs économiques de Pointe-Noire à cette initiative, les entreprises présentent à l’activité d’ouverture ont procédé à la signature de la charte de médiation et d’arbitrage du Congo. Et la concrétisation de ce projet intervient dans le cadre de la deuxième composante de la phase II du programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales (PRCCE II), financé par l’Union européenne (UE)  dont l’institution consulaire assure la mise en œuvre.


Dans son mot de circonstance, Prosper Bizitou, administrateur général de Cemaco, a présenté le concept de justice alternative, l’évolution et les perspectives de cette structures, tout en rappelant à l’assistance que le Cemaco est un organe qui se veut neutre, stable et impartial dans le règlement des litiges en entreprises et interentreprises.  L’ambassadeur de la délégation de l’UE au Congo, Raul Paula Mateus a insisté, quant à lui, sur l’objectif général de Cemaco, celui d’améliorer le climat des affaires. Aussi a-t-il rappelé l’importance des économies vertes, à l’heure où les énergies fossiles passent le témoin à l’économie verte, tout en soulignant l’importance des chaînes de valeurs, levier du développement local. Notons que les responsables de Cemaco entendent ouvrir une troisième structure à Ouesso. Cette activité a connu la présence d’Alexandre Honoré Paka, préfet du département de Pointe-Noire.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut