› Société

Congo : ouverture d’un séminaire sur la gestion des projets

Plus de cinquante membres des groupements associatifs bénéficient, depuis le 26 août, à Brazzaville, d’une série de formations sur l’ingénierie sociale et le management territorial.

La cession de renforcement des capacités des acteurs économiques locaux s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap). Cette phase concerne les acteurs du quartier Moukoundzi Ngouaka, dans l’arrondissement 1 Makélékélé, et Sukissa, dans l’arrondissement 5 Ouenzé.

D’après les initiateurs, cette activité vise à permettre aux bénéficiaires du Durquap de s’approprier les enjeux du développement local. Les participants seront emmenés à comprendre le processus engagé pour promouvoir des quartiers viables, salubres et économiquement forts.

Les échanges sous forme d’atelier sont animés par des experts internationaux. Les bénéficiaires sont membres des associations comme « La Colode », « La Caisse des femmes », etc.


Pour l’un des formateurs, Bah, la formation va aider les bénéficiaires à prendre en main le développement de leurs localités. « Nous voulons renforcer les capacités des différents acteurs, les rendre endogènes, pour qu’ils travaillent dans leurs bases et sensibilisent leur communauté.  Il y a tout un processus pour arriver à structurer les différents quartiers selon une territorialisation de politique », a indiqué ce formateur.

Lors de l’ouverture des travaux, le responsable de communication du Durquap, Dan Ibiassy, a rappelé l’importance de la formation et invité les participants à en tirer profit afin d’être dynamiques sur le terrain. La formation sera sanctionnée par la remise des certificats aux participants.

En rappel, le Durquap, lancé en avril 2017, est cofinancé par le gouvernement congolais et la Banque mondiale.



À LA UNE
loading...
Retour en haut