Politique › Partis politiques

Congo-Marien Ngouabi : quarante-trois ans après sa mort

Marien Ngouabi, fondateur du parti congolais du travail.

Le Parti congolais du travail (PCT) a commémoré, le 18 mars, le quarante-troisième anniversaire de la disparition de son fondateur.

Les cadres et dirigeants de cette formation politique lui ont rendu un vibrant hommage au Mausolée hérité en sa mémoire à Brazzaville.  Le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa, a déposé une gerbe de fleurs au Mausolée Marien-Ngouabi. Il a salué l’œuvre de l’illustre disparu et son héritage.

« Pour les membres, cadres et dirigeants du PCT, ce mausolée est un lieu chargé d’histoire. Quarante-trois ans après sa disparition, nous retenons qu’il nous a légué un héritage extraordinaire qui, au fil des temps, s’est révélé comme un instrument de lutte pour le peuple congolais »,  a déclaré Pierre Moussa.


« En plus, il nous a légué des enseignements comme quoi, il faut toujours être modeste, simple, proche du peuple et rassembleur afin de servir le peuple avec dévouement et abnégation. Ce sont ces enseignements importants que nous devons mettre en application », a-t-il ajouté.

Né le 31 décembre 1938 à Ombélé, un village du district d’Owando, dans le département de la Cuvette, Marien Ngouabi fut assassiné le 18 mars 1977 à l’âge de 39 ans. Officier militaire, il a dirigé le Congo du 31 décembre 1968 au 18 mars 1977. Le 29 décembre 1969, il créa le Parti congolais du travail.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut