› Société

Congo : l’opération d’enrôlement biométrique des enseignants se poursuit progressivement

Droits réservés.
Elle vise à constituer une base des données fiables et à maitriser le personnel évoluant dans le sous-secteur de l’enseignement général.

 

L’opération de recensement des enseignants se poursuit en République que du Congo. Celle-ci a été initiée par le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation. Elle vise, à terme, à constituer une base des données fiables et à maitriser le personnel évoluant dans le sous-secteur de l’enseignement général.

C’est dans le département de la Likouala que l’enrôlement biométrique des enseignants avait officiellement commencé. A Brazzaville, l’opération lancée le 10 mai s’achèvera  le 15 mai prochain. Sur le terrain, celle-ci est exécutée par le Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (PRAASED), financé par la Banque mondiale.


Dans la faisabilité, cette opération consiste à recenser tous les enseignants titulaires, bénévoles et prestataires évoluant dans les cycles préscolaires, primaire, collège et lycée en vue d’attribuer à chacun une identité numérique. L’objectif étant de constituer une base de données maitrisée ainsi qu’un fichier unique de gestion du personnel de l’enseignement général. A terme, l’opération permettra au service de la solde d’avoir non seulement une idée nette de la masse salariale mais aussi d’assurer la meilleure gestion des statistiques du personnel enseignant.

Avant de poser leurs empreintes digitales, les enseignants concernés doivent fournir, chacun selon sa catégorie, des pièces administratives et d’état civil spécifiques justifiant sa présence au poste et son appartenance dans le sous-secteur de l’enseignant général. A l’issue, chaque enseignant bénéficiera d’une carte biométrique dans laquelle sont incorporées toutes ses informations professionnelles y compris ses grades et avancements. A partir de cette carte, l’administration va désormais contrôler son parcours professionnel ainsi que sa présence sur le terrain.

Après Brazzaville, l’enrôlement des enseignants se poursuivra à Pointe-Noire, avant de couvrir l’ensemble du territoire national.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut