› Société

Congo : les jeunes formés aux techniques administratives

Photo de famille des jeunes en formation.

Cinquante jeunes ont été sélectionnés pour participer à la session de formation sur des techniques administratives, le e-commerce et l’entrepreneuriat.

Le président de l’Initiative pour la conscience citoyenne(ICC), Crépin Keouosso, en partenariat avec  le Conseil consultatif de la société civile, a lancé, le 2 décembre, à Brazzaville un séminaire de formation des jeunes aux techniques administratives, e-commerce et entrepreneuriat.

Cinquante jeunes ont été sélectionnés et participent à la session de formation animée par des experts en la matière. Pendant cinq jours, ils vont échanger autour de plusieurs sous-thèmes bien ciblés, parmi lesquels l’entrepreneuriat, la citoyenneté, les techniques administratives, les projets et évaluation des projets, les compétences en matières de prise de décisions, l’emploi et l’auto-emploi.

Selon le président de l’association, cette formation vise un certain nombre d’objectifs dont le majeur concerne la formation des jeunes. L’ICC est une association multidimensionnelle touchant l’essentiel des couches sociales. Elle lutte contre l’incivisme et aide à promouvoir le leadership des jeunes en les emmenant à la prise de conscience.  «Beaucoup de jeunes ne maîtrisent pas l’entrepreneuriat, le e-Commerce et comment s’y prendre en charge. Cette formation a donc pour but de montrer aux jeunes la manière d’entreprendre afin de faire d’eux des grands entrepreneurs », a indiqué le président de l’ICC, Crépin Keouosso.


Pour sa part, la directrice de cabinet du secrétaire permanent du Conseil consultatif de lasociété civile et des organisations non gouvernementales, Maïcool Mpombo, a fait savoir que la maison de la société civile existe désormais pour assurer la formation des jeunes dans de divers secteurs d’activités.

« La conjugaison des efforts en vue du renforcement des capacités techniques et managériales de tous les acteurs de la société civile, pour des initiatives et actions au profit du développement de notre pays, devient un défi que nous devons ensemble relever. Ceci pour emmener les acteurs de la société civile que vous êtes à accroître vos connaissances et compétences », a confié Maïcool Mpombo. Notons que ce type de formation se poursuivra l’année prochaine au profit d’autres jeunes sans emploi.



À LA UNE
loading...
Retour en haut