› Société

Congo : le 3ème congrès de l’Ostac se tiendra du 6 au 7 novembre

L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse ce samedi 02 novembre à Brazzaville, par les représentants des syndicales CSTC, CSC et Cosylac.

Le  troisième congrès de l’Organisation syndicale des travailleurs de l’Afrique centrale (Ostac), aura pour thème « La migration des travailleurs en Afrique centrale ; enjeux et perspectives ».

Le choix du thème des assises de Brazzaville, n’est pas un hasard comme a expliqués les représentants des syndicats. Ce thème ressort des enquêtes réalisées par le Bureau international du travail (BIT) qu’aujourd’hui, en Afrique centrale, le phénomène de migration est en hausse.

Il sera question au cours de ce congrès, entre autres, de parvenir à mettre en place dans chacun des pays les structures de certification des compétences afin que la migration devienne un problème d’équité et non de friction comme on l’a vu tout récemment en Afrique du Sud, ont souligné les trois responsables syndicaux. « Aujourd’hui, il se pose un problème de reconnaissance. La réticence des travailleurs qui pensent que les travailleurs immigrés viennent occuper leurs emplois. Dans la démarche du BIT, c’est faire de l’immigration un phénomène d’intégration et de développement », ont-ils précisé.


Pour les orateurs, ce congrès est une contribution importante pour les syndicats de la sous-région. Au niveau continental, ont-ils signifié, c’est l’Afrique centrale qui enregistre plus d’immigrés au vu des crises qui y sévissent. Selon eux, la migration n’est pas toujours une mauvaise chose, citant l’ONU qui a publié un rapport annonçant que les transferts de fonds émanant de l’immigration s’élèvent à quarante-quatre milliards de dollars américains par année.

L’Ostac a été créée en 1985 à Libreville, au Gabon, grâce à la volonté des centrales syndicales sous-régionales.



À LA UNE
loading...
Retour en haut