› Afrique

Congo : la RDC réclame plus de 4 milliards de dollars de réparations à l’Ouganda

Droits réservés.
La Cour internationale de justice (CIJ) tient, depuis le 20 avril, jusqu’au 30 avril, de nouvelles audiences publiques sur la question des réparations dans l’affaire des activités armées de l’Ouganda sur le territoire de la République démocratique du Congo (RDC).

 

Les avocats de la RDC ont déclaré mardi à la CIJ basée à la Haye que le pays réclame 4,3 milliards de dollars de réparations à l’Ouganda voisin pour son rôle dans les conflits dans la province de l’Ituri, riche en minéraux, indique l’agence Reuters.

Le représentant de la RDC devant la Cour, Paul-Crispin Kakhozi Bin-Bulongo, cité par Reuters, a déclaré aux juges que les dommages causés à son pays par l’Ouganda pendant les cinq années de conflit en Ituri étaient d’une « ampleur sans commune mesure » et a poursuivi que l’Ouganda n’avait pas négocié de bonne foi lors des entretiens sur les réparations. « Le préjudice subi par mon pays du fait des actes de l’Ouganda a été d’une ampleur colossale. Les faits illicites commis par l’Ouganda à l’encontre de la République démocratique du Congo ont fauché la vie de nombreux de nos soldats, affecté de manière profonde et durable son infrastructure et son environnement, meurtri sa population civile, et épuisé son économie et ses ressources naturelles », a dit Paul-Crispin Kakhozi Bin-Bulongo, précisant que le conflit armé livré par l’Ouganda l’était sur une très large échelle. « Une occupation de cinq ans marquée par de très graves atteintes aux droits de l’Homme qui tendaient à la barbarie », a-t-il signifié.


L’Ouganda, qui a nommé dix-neuf experts nationaux et internationaux pour le représenter dans ce dossier, présentera son cas et ses demandes de réparation ce 22 avril. Dans une correspondance adressée aux parlementaires ougandais en janvier 2020, le procureur général de l’Ouganda, William Byaruhanga, avait annoncé que lors des négociations à l’amiable, la RDC avait proposé à l’Ouganda de payer 23 milliards de dollars à titre de réparations tandis que l’Ouganda avait une contre-proposition de 150 millions de dollars.

La RDC estime que les activités militaires de l’Ouganda sur son territoire ont causé le décès de 400 000 personnes, que 1 730 viols ont été perpétrés, 2 500 enfants ont été enrôlés et 600 000 civils ont fui leurs maisons. Des chiffres rejetés par l’Ouganda.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 10.06.2021

Owando, la capitale du département de la Cuvette

Owando est la capitale du département de la Cuvette, en République du Congo et le chef-lieu du district d'Owando. Anciennement appelée Fort-Rousset, la ville d'Owando…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut