Eco et Business › L'Eco en +

Congo : la France accorde un prêt de plus d’1,3 milliard FCFA pour soutenir les PME

Droits réservés.
Les entreprises congolaises attendent que les conditions d’accès aux prêts soient fixées et que ces prêts soient accordés à celles qui le méritent.

 

Le gouvernement français et la Société Générale viennent de conclure un accord en vue d’accorder des prêts jusqu’à 2 millions d’euros (plus de 1,3 milliard de francs CFA) aux petites et moyennes entreprises. De l’oxygène pour ces sociétés qui traversent des moments difficiles. Ces prêts intègrent la garantie Choose Africa Résilience.

Patron d’une entreprise spécialisée dans le BTP, Didace Bobassou, vient de refaire la peinture du siège de sa compagnie. La beauté de l’immeuble cache toutefois la mauvaise santé de cette entreprise touchée par la crise sanitaire due au coronavirus.


Les PME congolaises ont besoin d’aide. C’est dans le seul but de les soutenir, que le gouvernement français et la banque Société Générale viennent de conclure un accord à Brazzaville. Il leur sera accordé des prêts de plus de 1,3 milliards de francs CFA, soit 2 millions d’euros.

Franck Riester est ministre français chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité. « L’idée c’est d’aider les entreprises qui, de manière générale, avant la crise, étaient dans une bonne santé économique. Il s’agit de les aider avec des prêts et des financements spécifiques garantis par l’Agence française de développement (AFD) à travers sa filiale la Coparco. Donc, c’est un geste de soutien à l’économie congolaise. La France est au rendez-vous de son amitié avec le Congo dans cette crise sanitaire que nous traversons tous » se félicite Franck Riester.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut