Politique › Actualité

Congo : Kindamba a tenu son dialogue intracommunautaire

La communauté de Kindamba

Après Mbandza Ndounga, le tour est revenu au district de Kindamba d’organiser le dialogue intracommunautaire substrat essentiel, pour la consolidation de la paix. Le ministre Haut-commissaire Euloge Landry Kolelas qui a participé aux travaux y a séjourné 24 heures.

La rencontre était attendue de tous et pour marquer leur adhésion à ce processus qui intègre les mœurs et coutumes en matière de résolution des conflits, sous-tendu par cette ‘’palabre au Mbongui’’, les populations de Kindamba ont multiplié les symboles pour réaffirmer l’autorité de l’État et leur engagement au changement véritable.

Loin d’attendre la délégation ministérielle au chef-lieu du district, les ex-combattants juchés sur leurs cyclomoteurs l’ont rallié à un peu plus de 15 kilomètres de Kindamba pour l’escorter et entrer dans la localité au son des klaxons, preuve d’un accueil qui traduit l’élan de cœur. Une façon pour les ex-combattants, de lui témoigner de leur gratitude.

Le lancement des travaux des rencontres proprement dites, qui ont eu pour cadre la salle de réunion de la sous-préfecture, a rassemblé les populations venus de Kindamba et des villages environnants, selon que l’édicte les cotas à savoir : populations, ex-combattants, administration et société civile.

À l’ouverture des travaux, le ministre Euloge Landry Kolelas a saisi l’occasion de cette rencontre, pour expliquer l’objectif de ces plateformes dont « la finalité est le retour de la paix véritable, gage essentiel du développement. »

Dans une prise de parole emprunte de gravité, tous les intervenants ont usé de deux symboles qui illustrent la concorde, « l’aiguille et le fil », pour coudre ou recoudre.


Faisant suite au mot introductif du Haut commissaire, ils ont dressé le catalogue des doléances qui se résument en la réhabilitation des routes, écoles et centres de santé, ainsi que la relance de l’agriculture, pour occuper les jeunes et moins jeunes et les éloigner de l’oisiveté qui prédispose à certaines tentations. Cela conduira à la renaissance des viviers de production. La consolidation de la paix et le développent du département en résulteront à coup sûr.

Baignant dans une aura de convivialité, le Haut-commissaire Euloge Landry Kolelas a poursuivi ses échanges avec les populations dont la soif d’en apprendre davantage et surtout de garantir la paix et la concorde, se lisait sur toutes les lèvres.

Le ministre a regagné Brazzaville, après une nuit passée à Kindamba, en réponse au témoignage de l’hospitalité des populations mais aussi, selon les us et coutumes, une façon de sceller avec les esprits des anciens, les prescrits convenus avec les vivants, le jour.

Après Kindamba, neuvième plateforme sur les quinze devant se tenir dans le département du Pool, restent les districts de Vindza, Mayama, Kimba, Ngabé, Igné et Kintélé.


À LA UNE
Retour en haut