› Société

Congo : les jeunes appellent les autorités à lutter efficacement contre la corruption

La jeunesse congolaise dit non à la corruption.

Réunis mercredi 02 mai, ils se sont exprimés à travers la plateforme « le Congo que nous voulons demain », qu’ils ont eux même initié pour l’occasion.

Mercredi 02 mai à Brazzaville, plusieurs jeunes Congolais venus de divers horizons ont lancé l’initiative « Le Congo que nous voulons demain ». C’est un moyen pour cette jeunesse de demander, aux autorités congolaises de mettre les bouchées doubles afin de mettre un terme à l’impunité et de lutter efficacement contre la corruption qui gangrène le pays.

En présence des membres du gouvernement et des parlementaires, les jeunes étudiants, diplômés sans emploi, entrepreneurs et politiques ont lancé leur initiative « Le Congo que nous voulons demain ».

Ces jeunes sont conduits par Exaucé Ngambili Ibam, lui-même député de la majorité : « Le Congo que nous voulons demain, c’est le Congo débarrassé de l’injustice, de l’impunité, du repli identitaire. C’est le Congo où quand quelqu’un a fauté, il est sanctionné, c’est le Congo où chacun apporte sa contribution. »


Les attentes de ces jeunes sont multiples. Leur démarche, souligne-t-il, est une chirurgie : « C’est un Congo où la justice sociale est équitable pour tous, un Congo où nous avons accès à une formation de base de qualité, où nous avons accès aux soins de santé primaires. Il y a cette foule de jeunes intellectuels qui se sont mis ensemble pour produire cette idée, pour non pas seulement réveiller la conscience des jeunes, mais pour montrer à nos gouvernants que nous sommes prêts à leur succéder demain. »

 


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut