Société › Education

Congo : hommage à Samba Kimbata et Bonaventure Mengho

Maurice Bonaventure Mengho et Marie Joseph Samba-Kimbata ont reçu l'hommage du Laboratoire des sciences géographiques, d'environnement et d'aménagement.

Ces deux professeurs sont honorés depuis mercredi 15 mai, à Brazzaville, au cours du colloque international de géographie.

Brazzaville, la capitale congolaise abrite depuis mercredi 15 mai 2019, un colloque international de géographie, sous le thème : « Dynamiques territoriales, sociales et changement climatique en Afrique ». Ce rendez-vous du donner et du recevoir, est un espace où est rendu un hommage aux professeurs Marie-Joseph Samba Kimbata et Bonaventure Maurice Mengho.

L’initiative est de Yolande Berton Ofoueme, coordonnatrice de la formation doctorale de géographie, et présidente du Comité d’organisation. Jusqu’au 17 mai, un hommage sera rendu à ces deux éminents professeurs qui ont passé successivement 46 et 49 ans de carrière professionnelle.

Ils sont venus du Benin, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la RCA et du Congo prendre part à ce colloque. Les participants plancheront sur plusieurs thématiques, notamment l’Agriculture pluviale à Loudima : procédures de détection des périodes probables des semis ; incidences socio-économiques des migrations rurales dans la commune de Tchaourou (Nord Benin) ; le tronçon routier Pointe-Noire-Dolisie : un facteur de dynamisation des activités socio-économiques dans la ville de Dolisie ; Patrimoines touristiques à Boali en Centrafrique et amélioration du niveau de vie de la population et bien d’autres.


Yolande Berton Ofouemé, présidente du Comité d’organisation, dans son allocution, a remercié par vidéo conférence, tous les participants venus des divers pays africains et les membres du comité d’organisation avant de rendre hommage aux deux professeurs émérites, Marie Joseph Samba Kimbata et Bonaventure Maurice Mengho.

« Cette rencontre se tient deux semaines après celle organisée par la formation doctorale de philosophie et deux jours avant celle initiée par le Centre de recherches en linguistique et langue orale, prévue du 17 au 19 mai à Brazzaville. Incontestablement cela est bien le signe de la vitalité scientifique de notre faculté… » a déclaré le doyen de la faculté des Lettres, Arts et des Sciences humaines (FLASH).

Des témoignages ont été portés par cinq personnalités académiques dont deux femmes et trois hommes sur les deux professeurs.


À LA UNE
Retour en haut