› Santé

Congo-hépatites virales : la population appelée à se faire dépister

Droits réservés.
C’était à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la lutte contre les hépatites virales en fin de semaine dernière.

 

Cette année, la journée internationale des hépatites virales s’est tenue sous le thème « l’Hépatite ne peut pas attendre ». A cette occasion, le Dr Arnaud Mongo Onkouo a exhorté le personnel soignant à prendre en charge les femmes enceintes.

En République du Congo, le thème qui a été choisi est « un avenir sans hépatite ». « Le vrai combat contre les hépatites doit commencer dès la naissance en vaccinant tout le monde et en procédant au dépistage des femmes enceintes afin de réduire plus de la moitié d’incidence du cancer de foie dû aux hépatites B », a déclaré le Dr Arnaud Mongo Onkouo,

Cette journée a été couplée à la commémoration de la date de naissance du chercheur qui a découvert le virus de l’hépatite B, le Dr Baruch Blemberg qui a également mis au point le vaccin contre cette maladie.

Les hépatites B et C se transmettent par la voie sexuelle, de la mère à l’enfant, et par les objets souillés. La différence entre l’hépatite B et le VIH est que l’hépatite B est évitable par la vaccination.


« Le patient de l’hépatite B peut se faire contrôler une fois dépisté positif et suivre son traitement afin de réduire sa charge virale. Toutefois, l’hépatite C est curable avec un traitement de trois mois de plus de quatre cent-cinquante mille francs CFA », a indiqué le Dr Arnaud Mongo Onkouo.

Il a souligné l’existence de deux groupes des hépatites virales : alphabétique et non alphabétique, ajoutant que les hépatites qui les préoccupent sont les hépatites B, C et D dont les infections conduisent à la chronicité qui occasionne la cirrhose de foie et le cancer.

Il a en outre souhaité que les autorités mettent en place une politique nationale permettant de mener une enquête en vue d’avoir les statistiques réelles sur les infections des hépatites virales au Congo.

Notons que le taux de couverture vaccinale globale contre l’hépatite virale B des enfants à Brazzaville était de 96 %. Le vaccin pentavalent à deux mois était administré dans 97,7% des 85 %.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut