Santé › Actualité

Congo-Drépanocytose : vaccination contre les infections graves

Droits réservés.
A l’occasion de la journée mondiale de la drépanocytose, le ministère de la santé a lancé une campagne de vaccination contre le pneumocoque et les salmonelles.

 

La République du Congo de concert avec la communauté internationale a commémoré la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose. A cet effet, le ministre de la santé et de la population, Gilbert Mokoki, a lancé, le 19 juin à Pointe-Noire, la campagne de vaccination gratuite contre le pneumocoque et les salmonelles chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Dans la capitale économique, la vaccination se déroule à la polyclinique Marie-Louise-Poto-Djembo, à Siafoumou, dans le cinquième arrondissement, Mongo Mpoukou, et à Brazzaville, au Centre national de référence de la drépanocytose, « Antoinette-Sassou-N’Guesso », situé dans l’enceinte du Centre hospitalier et universitaire (CHU). Ladite campagne va s’étendre sur cinq jours – jusqu’au 23 (NDR) – et ne concerne que les enfants drépanocytaires homozygotes âgés de 2 à 15 ans.


Selon les études réalisées entre 2019 et 2020, par le Centre national de référence de la drépanocytose (CNRDr), un Congolais sur quatre porte le trait drépanocytaire et 1, 5 à 2% des enfants naissent avec la forme majeur encore appelée forme totale de l’anomalie génétique à l’origine de la maladie.

Le CNRDr compte, à ce jour, 17 173 patients porteurs de la forme totale de la maladie, 97 malades hémophiles et 382 patients souffrent d’autres anomalies de globules rouges.

Notons que le ministre a prescrit au programme élargi de vaccination de faire de la polyclinique Marie-Louise-Poto-Djembo un pôle de vaccination contre la covid-19 pour faciliter l’accès aux soins aux patients drépanocytaires très exposés.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut