Société › Faits divers

Congo : deux présumés « bébés noirs » violentés à Gamboma

Droits réservés.
Une vidéo publiée le 16 avril sur Facebook,  montre deux jeunes hommes se faire rouer de coups par des hommes en tenue militaire.

 

Tout est parti d’une vidéo devenue virale sur Facebook. Dans la vidéo, on voit deux jeunes hommes se faire rouer de coups sauvagement par des hommes en tenue militaire dans la cour d’un lycée dans la ville de Gamboma. Plusieurs publications ont prétendues qu’il s’agissait d’un lycéen qui se faisait violenter. Peu après, plusieurs sources sur place ont confirmé qu’il s’agissait en réalité de deux « bébés noirs », qui avaient arrêtés par des militaires.

De manière plus détaillé, on y voit quatre soldats donner à un homme des coups de pied violents dans le ventre et le dos devant une assistance de personnes en tenue. Quelques secondes plus loin, une deuxième personne, dénudée, est passée à tabac par d’autres militaires à l’arrière d’un pick-up. L’agent assène quelques coups au jeune homme avant de le prendre par son appareil génital.


Selon un professeur dudit lycée qui était sur place raconte que les éléments de l’armée étaient venus au préalable pour sécuriser le restaurant d’une dame dans lequel un « kuluna » était entré. On ne sait pour quelle raison. Prise de panique, la propriétaire des lieux a appelé son mari qui est un argent de l’armée.

Ce dernier s’est rendu sur les lieux avec plusieurs de ses collègues. Ils ont arrêté ces deux « kulunas » qui tentaient de fuir sur une moto. La scène s’est passe dans la cour du lycée parce que c’est à cet endroit que les véhicules de l’armée ont été garés.

La diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux a indigné plusieurs internautes. Pour Alain Oyandzi, membre de l’Observatoire congolais des droits de l’homme, rien ne justifie une telle violence de la part des forces de sécurité.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut