Santé › Actualité

Congo-Brazzaville : de cas de virus chikungunya signalés dans le département du Kouilou Kouilu,

virus chikungunya

Des nombreux cas de Chikungunya ont été enregistrés dans le département du Kouilou, selon le rapport de la direction départementale de santé de Pointe-Noire, 500 cas se sont révélés positifs au virus du Chikungunya.

De ce jour, aucun cas de décès n’a été signalé. Pour apporter une riposte à cette épidémie, les autorités sanitaires ont engagé des campagnes de sensibilisation en direction des populations sur les risques en courus par cette épidémie et comment s’en prémunir.

Il est conseillé de pulvériser les maisons à l’aide d’insecticides dans le but d’éliminer les moustiques, principaux vecteurs de ces deux maladies, à dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide.

Le chikungunya est une maladie infectieuse tropicale, due à un arbovirus (noté CHIKV, pour chikungunya virus), un alpha virus de la famille des Togaviridae, transmise par des moustiques du genre Aedes. La maladie occasionne de très fortes douleurs articulaires associées à une raideur, ce qui donne aux patients infectés une attitude courbée très caractéristique.


La transmission du virus d’un humain malade à un moustique se fait par le sang aspiré lors de la piqûre.

La contamination d’un homme sain est réalisée par la salive de moustiques qui ont été infectés quelques jours ou quelques semaines auparavant.  Signalons que seuls les moustiques femelles piquent.


À LA UNE
Retour en haut