› Société

Congo-Affaire jeunes morts à Chacona : le verdict en appel renvoyé au 7 juillet

Ledit renvoi a provoqué la colère des parents des victimes et même chez leurs avocats.

Mardi 23 juin 2020, le dossier sur l’affaire des 13 jeunes congolais retrouvés mort au commissariat de police de Chacona, en juillet 2018, était devant la justice congolaise. Une fois de plus, le verdict du jugement en appel de l’affaire a été renvoyé au 07 juillet 2020.

Un renvoi qui a provoqué la colère des parents et même des avocats. En première instance, il y a un peu plus d’un an, la Cour qui avait jugé cette affaire et condamné six policiers à diverses peines pour «homicide involontaire» s’était déclarée incompétente pour se prononcer sur l’indemnisation des parties civiles.

La cour d’appel a expliqué le rabattement du délibéré et son renvoi au 7 juillet pour lui permettre de se recomposer car un de ses membres est décédé il y a quelques jours. Une explication qui n’a pas reçu un écho favorable chez  les parents.

« Ça fait depuis bientôt deux ans que ça (dure)… C’est pas normal. Nous sommes quand même dans un pays de droit ! Je ne suis pas satisfait du tout », s’indigne l’un. « On ne se sait que dire de la façon dont les choses se passent au niveau de la justice de la République du Congo », dénonce un autre.


Me Steve Bagne, avocat des ayants-droits, souligne que le jugement définitif a trop traîné. « Nous sommes (vraiment) confrontés à une lenteur judiciaire. Ça fait plus d’une année que l’affaire est pendante devant la cour d’appel. Contrairement à ce que dit la loi – qui stipule que c’est dans une période de trois mois après la première instance que la cour d’appel doit décider- nous avons attendu de juin 2019 à juin 2020, ça fait une année de cela ! C’est quand même agaçant ! ».

Maitre Bagne et ses confrères, des organisations, à l’instar de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) se disent prêts à porter l’affaire devant les juridictions internationales, la Cour pénale internationale (CPI) notamment, si la justice congolaise ne parvient pas à accorder l’indemnisation des parents des 13 jeunes morts dans le Commissariat de Chacona.

Pour rappel, après le drame de Chacona le gouvernement avait accordé 2 millions de FCFA par famille pour l’inhumation des victimes. Les avocats quant à eux réclament 500 millions de FCFA (762.000 euros) d’indemnisation par famille. Et en mars 2019, la justice a condamné à diverses peines six policiers jugés notamment pour homicide involontaire dans l’affaire.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 23.06.2020

A la découverte des Chutes de la Loufoulakari

Les Chutes de la Loufoulakari sont des cascades situées dans le sud-ouest de la république du Congo, dans le département du Pool, à 75 km…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut