› Société

Congo : 51,7% de la population exposés à la malnutrition

Près de 51,7% de Congolais exposés à la malnutrition. journaldebrazza.com
Près de 51,7% de Congolais exposés à la malnutrition.

C’est ce qui ressort de l’atelier spécial renforcement des capacités des parlementaires sur les investissements responsables dans l’agriculture et les systèmes alimentaires.

 

Près de 51,7% de Congolais sont exposés à une insécurité alimentaire grave. Cette information a été révélée mardi 23 novembre 2021à Brazzaville. C’était au cours de l’atelier spécial de renforcement des capacités des parlementaires sur les investissements dans l’agriculture et les systèmes alimentaire. C’est une initiative de l’Alliance parlementaire congolaise pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (Apcsan).

Au cours de cet atelier qui prend fin ce 24 novembre, il sera question d’aborder des sujets tels que l’importance d’une approche multidimensionnelle de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; l’institutionnalisation du droit alimentaire pour tous ; l’engagement politique pour assurer la sécurité alimentaire de la population.

La représentante de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) au Congo, Yannick Ariane Rasoarimanana, a fait savoir que la situation alimentaire et nutritionnelle du Congo s’est empirée ces dernières années.


« Au Congo, la situation alimentaire et nutritionnelle s’est dégradée de plus bel ces dernières années. Les dernières données 2021 sur l’insécurité alimentaire soulignent que près de 51,7% de Congolais sont exposés à une insécurité alimentaire grave, à cause du manque d’accès à une alimentation adéquate et équilibrée. La prévalence à la sous-alimentation est de 35,5% et la prévalence de retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans est estimée à 18% », a indiqué Yannick Ariane Rasoarimanana.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Paul Valentin Ngobo, pour sa part a dévoilé la stratégie mise en place par le gouvernement.  Il a indiqué que la production agricole au Congo est croissante mais, à cause de l’augmentation de la population, elle n’arrive pas à satisfaire la demande.

L’atelier prévu sur deux jours a été ouvert par le président de l’Apcsan, Pierre Ngolo, en présence des représentants des organisations partenaires.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut