Eco et Business › L'Eco en +

Congo : 3 111 km de voies bitumées construits en 60 ans

Droits réservés.

La gestion est assurée par la société LCR, composée du chinois CSCEC (70%), d’Egvoies bituméesis Projects (15%) et de l’Etat congolais (15%).

Le réseau routier en république du Congo s’est densifié de 3 111 km de voies bitumées depuis 1960. 1 520 km ont été mis sous concession pour une durée de 30 ans.

15 août 1960 – 15 août 2020, voilà 60 ans que le Congo a accédé à son indépendance. A la faveur de cette date commémorative, le président Denis Sassou-N’Guesso a adressé un message, dans lequel il a peint le tableau de l’évolution du pays notamment dans le sous-secteur routier.

« Aujourd’hui, nous totalisons 3 111 kilomètres de voies bitumées, avec des ouvrages de franchissement sur pratiquement l’ensemble de nos grands cours d’eau », s’est félicité le président Sassou-N’Guesso, rappelant à titre comparatif qu’à son accession à l’indépendance, le Congo ne disposait pas d’un seul kilomètre de chaussée asphaltée, sauf quelques voiries bitumées dans les quartiers résidentiels des ressortissants européens basés à Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie.

Pour lui, « le réseau routier bitumé s’est densifié 60 ans après dans nos principales villes et, à la faveur des municipalisations accélérées, dans les chefs-lieux des départements ».


Il en veut pour preuve, « la grande dorsale traversant le pays du sud au nord ainsi que les axes d’intégrations sous régionale assurant la connexion avec les pays frontaliers ». Ceux-ci sont fort révélateurs des progrès appréciables en matière d’infrastructures routières, affirme-t-il.

Afin d’améliorer son infrastructure routière, le Congo a opté pour la délégation de service public. En mars 2019, la gestion des principaux axes routiers du pays a été confiée à la société privée La Congolaise des Routes  S.A. (LCR), dans le cadre d’une concession de 30 ans. Il s’agit des corridors Brazzaville – Point-Noire (535 km), Brazzaville – Ouesso (835 km) et Brazzaville – Mindouli (150 km).

LCR est composée du partenaire chinois CSCEC (70%), d’Egis Projects (15%) et de l’Etat congolais (15%). En vertu du contrat, la société concessionnaire sous-traite la maintenance courante et la maintenance lourde à CSCO (filiale de CSCEC) et les opérations de péage, pesage et trafic à la filiale d’exploitation locale détenue à 100% par Egis Road Operation.


L’Info en continu
Bon plan
Publié le 01.09.2020

A la découverte d’Oyo

Oyo est une ville de la République du Congo, située dans le département de la Cuvette, chef-lieu du district homonyme, située à plus de 400…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut