Eco et Business › Energie

Les citernes de carburant entrent enfin pour ravitailler Brazzaville

Le ravitaillement est devenu un problème depuis plusieurs mois, depuis notamment la multiplication des attaques et braquages sur l’axe Brazzaville-Loutété sans oublier la destruction d’une bonne partie du chemin de fer dans le département du Pool.

C’est le soulagement à Brazzaville. Plusieurs citernes de carburant en provenance de Pointe-Noire, la capitale économique du pays, et appartenant à la société SCLOG, défilent depuis ce mardi matin, pour le ravitaillement de la ville capitale.

Le ravitaillement est devenu un problème depuis plusieurs mois, depuis notamment la multiplication des attaques et braquages sur l’axe Brazzaville-Loutété sans oublier la destruction d’une bonne partie du chemin de fer dans le département du Pool (sud) par les ninjas nsiloulous du pasteur Ntoumi.

Une crise qui fait régulièrement flamber le prix du carburant et oblige les automobilistes de Brazzaville à trouver d’autres circuits d’approvisionnement, via la République démocratique du Congo (RDC) notamment.


La réouverture du trafic sur le CFCO, au terme de la réparation des ouvrages d’art détruits ne saurait tarder, et le gouvernement s’y emploie.

Outre les importations de carburant et afin d’anticiper sur la demande de plus en plus forte que ne peut satisfaire la CORAF, il est envisagé la construction de deux autres raffineries à Pointe-Noire.



À LA UNE
loading...
Retour en haut