Société › Actualité

Un budget de 450 millions pour une mutuelle des douanes 

Joseph Ndoki a expliqué que ce budget est prévisionnel dans la mesure où les membres de la MUTRADO ont envisagé d’améliorer les messes des douanes délaissées entre temps.

Les membres du conseil d’administration de la Mutuelle des travailleurs des douanes (MUTRADO) ont adopté le 28 février à l’issue de la deuxième session ordinaire du conseil d’administration un budget prévisionnel de 450 millions de francs CFA.

Le président du conseil d’administration de la MUTRADO, Gilbert Missoni Missoungala, a insisté sur l’importance de l’esprit de corps que doivent intérioriser les membres, car celui-ci a un impact positif sur le rendement d’une administration et partant de la mutuelle.

Il a rappelé que « notre préoccupation première est la satisfaction des besoins des mutualistes ce, conformément aux documents fondamentaux », avant de souligner que l’investissement personnel et collectif doit être véritablement accentué au sein de cette organisation d’entraide.

Le président du commissariat aux comptes de la MUTRADO, Joseph Ndoki, a pour sa part fait savoir que cette session avait pour mission d’examiner et adopter les rapports d’exercice 2017 présentés de manière transparente.


A propos du budget, Joseph Ndoki a expliqué qu’il est prévisionnel dans la mesure où les membres de la MUTRADO ont envisagé d’améliorer les messes des douanes délaissées entre temps. Pour ce faire, une commission a été mise en place. Celle-ci s’est assignée comme tâche d’étudier les stratégies d’augmentation des recettes de ces structures de production douanières, pour qu’elles contribuent significativement à l’accomplissement du budget 2018, a-t-il poursuivi.

Parmi les ressources des douaniers, figure aussi les recettes des contentieux qui sont contenues dans les textes fondamentaux régissant ce secteur, a renchéri Joseph Ndoki.

La MUTRADO compte en son sein plus de 2.500 mutualistes qui contribuent à partir des retraits qui se font à la source à hauteur de 10.000 francs CFA par mois. Cette somme a permis à la MUTRADO de réaliser le budget de l’année écoulée. Il sera de même pour cette année.


À LA UNE
Retour en haut