› Société

Brazzaville : l’érosion menace le chemin de fer Congo-Océan

La forte pluie qui a arrosé la capitale congolaise dans la nuit du 06 janvier dernier, a laissé des traces à plusieurs endroits notamment le chemin de fer Congo-Océan (CFCO).

Le chemin de fer Congo-Océan est en danger. La dernière pluie qui s’est abattue sur Brazzaville, dans la nuit du 6 janvier, a laissé de dangereuses traces à quelques endroits du chemin de fer Congo-océan. Près du siège de l’AOGC, à Moungali dans le quatrième arrondissement de la capitale, le sol s’est fissuré sur la voie ferrée. Sur un rayon d’environ un mètre, les rails se sont retrouvés en suspens à cause du petit trou qui s’y est constitué. La digue construite à la lisière pour contenir un éventuel effondrement a cédé en partie. Le décor de nature à faciliter un déraillement au cas où un train y passerait avant réparation a fait peur aux riverains notamment ceux qui vivent dans la parcelle sur laquelle s’est penchée cette grave fissure.


Face à cette situation, en cette matinée du 8 janvier, les services chargés des voies et bâtiments du CFCO sont à pieds d’œuvre pour éviter que le pire n’arrive.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut