Santé › Actualité

Les pharmaciens du Congo interpellent les autorités 

Dans la déclaration prise en assemblée générale, les pharmaciens ont demandé au ministre de la Santé et de la population l’annulation de la note de service et la circulaire du directeur des pharmacies et du médicament.

Le président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Congo, Hyacinthe Ingani, a déclaré, le 22 février à Brazzaville, au cours d’une assemblée générale, que le ministère de la Santé et de la population devrait observer les missions dévolues à l’ordre telles que définies par les leurs textes organiques.

Dans la déclaration prise en assemblée générale, les pharmaciens ont demandé au ministre de la Santé et de la population l’annulation de la note de service et la circulaire du directeur des pharmacies et du médicament. Ils ont aussi exigé l’annulation de la note de service qui met en place la commission d’organisation des élections du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, l’arrêt du processus électoral au niveau des Instances ordinales engagé par le DPM. Les pharmaciens ont aussi demandé que soit mis en application le respect strict des textes régissant la profession de pharmacien.

Hyacinthe Ingani a fait savoir que de nombreux conflits ont été enregistrés dans la sphère de la santé, opposant le Conseil national au ministère de la Santé. Parmi ces conflits, Hyacinthe Ingani a épinglé la question du contrôle de l’accès à la profession de pharmacien qui est l’apanage des pharmaciens, comme l’indique les textes régissant l’Ordre.


Selon lui, il revient exclusivement aux garants des médicaments pharmaceutiques d’assurer le contrôle de l’accès à la profession de pharmacien, seule procédure pour épargner la désorganisation de l’exercice de la pharmacie qui est un des maillons essentiels du système sanitaire du pays. « Les prérogatives des uns et des autres devraient être respectées afin de mettre les populations à l’abris de tout danger », a expliqué Hyacinthe Ingani.

L’Ordre national, a rappelé Hyacinthe Ingani, est une institution indépendante qui regroupe tous les pharmaciens exerçant leur métier dans le pays. Il a ajouté que cette institution agit uniquement par délégation du pouvoir circoncit par une loi. La loi étant structurante, elle s’impose donc à tous. Il a fait savoir que les pharmaciens demeurent les seuls acteurs régulateurs de la santé publique.

Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens s’est porté garant à organiser lesdites élections dans les brefs délais.



À LA UNE
loading...
Retour en haut