International › APA

Zambie : l’armée déployée pour endiguer les violences préélectorales

Le président Edgar Lungu a mobilisé les militaires pour réprimer les violences politiques à l’approche des élections générales du 12 août prochain.Cette décision, annoncée dimanche dans une déclaration, intervient après que deux partisans du Front Patriotique (PF, parti au pouvoir) ont été tués par des membres présumés du Parti Uni pour le Développement National (UPND, sigle en anglais), le principal parti d’opposition.

Pour que les citoyens puissent voter pacifiquement, le chef de l’Etat zambien a donc autorisé « l’armée de terre, l’armée de l’air et le service national à aider la police » dans la sécurisation du pays.

Edgar Lungu, dans sa quête d’un nouveau mandat, doit faire face au charismatique dirigeant  de l’UPND, Hakainde Hichilema. Le jour du scrutin, les Zambiens éliront non seulement leur président mais aussi les députés et les conseillers des collectivités locales.


Ces dernières semaines, la tension est montée d’un cran avec de violents affrontements entre les différents camps dans la capitale Lusaka ainsi que dans les provinces du Nord et du Sud.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 20.08.2021

Des rapides de Kintamo

A l’endroit où la rivière Djoué se jette dans le fleuve Congo dans le premier arrondissement (Makélékélé) de Brazzaville, on peut voir les rapides de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut