Société › Education

Une école pour malvoyants et voyants à Kintélé

Cet établissement permettra aux enfants vivant avec une déficience visuelle de comprendre qu’ils jouissent des mêmes droits que les autres enfants.

C’est une réalité désormais ! Une école pour voyants et malvoyants est sortie de terre à Kintélé. Un brassage entre ces deux « catégories » de personnes est de mettre fin à l’isolement et de la discrimination dont sont parfois confrontés les malvoyants. C’est dans cette optique que le complexe scolaire Emmaüs a vu le jour.

C’est un don de la Mission évangélique braille de la Suisse à l’ONG Viens et vois (VV). La cérémonie de remise du don a eu lieu lundi 15 juillet 2019. « C’est un rêve que nous avons longtemps nourri. Un rêve qui remonte à 2013. Six années d’attente, qui aujourd’hui ont donné du fruit », s’est exprimé Emerson Massa, président de l’ONG.

L’école dispose de 6 salles de classe d’une capacité de 28 à 30 places dont 4 classes au rez-de-chaussée et 2 autres au premier étage, à côté de la zone administrative où est installé le bureau de l’ONG.  Il y a aussi une bibliothèque, un cyber-café, une cantine et des latrines.


« Les frais mensuels sont fixés à 7.000 francs CFA », a notifié Emerson Massa.

Le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation a engagé 15 enseignants qui vont bénéficier d’une formation de trois mois, du 15 juillet au 5 octobre, pour renforcer les capacités de ce Complexe scolaire pour la rentrée des classes 2019-2020.

Du côté du ministère des Affaires sociales, ce sont 6 agents qui seront mis au service du complexe.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut