Politique › Actualité

Congo: le point sur le premier volet des négociations sur le Pool

Le texte reprend l’ensemble des recommandations formulées par les représentants du gouvernement et ceux des ex-rebelles. Parmi elles, figure le sort du Pasteur.

La Commission de suivi de l’accord de paix signé le 23 décembre dernier, au Congo-Brazzaville, a remis, ce lundi 22 janvier, ses recommandations aux autorités. Le document, rédigé au terme du premier volet de négociations entre les représentants du gouvernement et ceux du Pasteur Ntumi, reprend, noir sur blanc, l’ensemble des engagements pris par les deux parties. Ces engagements doivent permettre la poursuite du processus de paix dans le Pool, département en proie à une rébellion armée.

Le document a été remis au Premier ministre, Clément Mouamba. Le texte reprend l’ensemble des recommandations formulées par les représentants du gouvernement et ceux des ex-rebelles. Parmi elles, figure le sort du Pasteur. La Commission se dit convaincue que l’ancien chef rebelle doit recouvrer ses droits et sa liberté de mouvement.

Le ramassage des armes dans le Pool figure également parmi les recommandations. « Une question délicate », concède Philippe Ané, chef de la délégation du Pasteur Ntumi. La partie ex-rebelle assure cependant qu’elle facilitera le retour de l’Etat dans le Pool.

Même bonne volonté affichée du côté des autorités.


« Toutes les institutions sont mobilisées », assure Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement avant de préciser que le projet de budget 2018, récemment adopté par le Parlement, prend en compte l’accompagnement du retour des populations dans le Pool.

Il revient désormais au gouvernement d’étudier l’ensemble des recommandations de la Commission, avant de rendre ses conclusions. Le Pasteur Ntumi doit, lui aussi, prendre connaissance du document.

Pour l’heure, aucun calendrier n’a été fixé pour la suite des négociations.


À LA UNE
Retour en haut