› Société

Projet Durquap : deux consultants pour la maîtrise de l’œuvre social

L’équipe de coordination du Projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap) a procédé, le 31 août à Brazzaville, à la présentation aux membres du bureau exécutif du conseil départemental de deux consultants pour la maîtrise d’œuvre sociale, l’adressage et l’observatoire urbain.

Pour Germain Oumba, conseiller à l’urbanisme et au logement du maire de la ville, point focal du projet Durquap, la présentation de ces deux consultants permettra de façon pratique de régler le problème d’adressage dans la ville de Brazzaville. « Il s’agit ici de faire la mise à jour de tous les avenues et rues de Brazzaville, marquer la numérotation de manière à ce que cela soit identifiable visiblement. Pour ce qui est de l’observatoire urbain, il permettra à la maire de Brazzaville de recueillir toutes les données nécessaires pour faciliter l’accès à l’information », a-t-il indiqué.

Il sera également question de former les agents municipaux et des élus locaux afin qu’ils s’approprient le projet en vue de le pérenniser. Les deux consultants retenus vont également accompagner la mairie dans le cadre de la formation des ressources humaines, de la réalisation de l’adressage et la mise en place d’un observatoire urbain.

Le coordonnateur du projet Durquap, Batounguidio, a fait savoir que l’amélioration de l’accès aux infrastructures et services de base des populations des quartiers précaires ciblés à Brazzaville et Pointe-Noire, c’est l’objectif du projet. A cela s’ajoute le renforcement des capacités du gouvernement en matière de gestion et de restructuration urbaine. « Pour la mise en œuvre du projet, nous avons contacté un maître d’œuvre sociale qui a pour mission d’assurer l’accompagnement social des plans et l’assistance technique pour le transfert des compétences de maître d’œuvre sociale au niveau des mairies de Brazzaville et de Pointe-Noire », a-t-il expliqué.

Face aux défis multiples d’urbanisation accélérée auxquels sont confrontés les villes de Brazzaville et Pointe-Noire, Batounguidio a signifié que le gouvernement préconise de mettre en place un dispositif pour encadrer la planification et le développement urbain. A cet effet, le projet Durquap propose la mise en place tant au niveau de l’administration centrale que périphérique d’un dispositif intégré permettant de mobiliser l’information.


A l’ouverture de la séance de travail, le maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, président du conseil départemental et municipal, a salué le groupe de la Banque mondiale pour son soutien financier au projet. « Nous serons avec vous pour la conduite de ce projet qui permettra l’amélioration de l’accès aux infrastructures de base et surtout le renforcement des capacités des agents et conseillers municipaux », a-t-il déclaré.

Il est attendu, entre autres, l’adoption de la stratégie d’appropriation de la maîtrise d’œuvre sociale à Brazzaville et Pointe-Noire, la  validation du plan de communication sur les activités d’adressage , la mise en place d’un système d’information intégrant des applications d’adressage au niveau de la fiscalité locale pour l’identification et le recouvrement d’impôts, de recettes et des taxes municipales.

Le projet Durquap est cofinancé par le gouvernement congolais et la Banque mondiale à hauteur de 80 millions de dollars soit environ 48 milliards de francs CFA.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut