Politique › Justice

Procès de Norbert Dabira, ouverture des scellés ce jeudi 17 mai

La quatrième journée du procès du général Norbert Dabira devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Brazzaville se poursuit ce 17 mai. Au menu principal, l’ouverture des scellés.

Le général Dabira passe une nouvelle fois devant les juges, l’ancien bras droit de Sassou Nguesso est accusé d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat. Mercredi 16 mai, l’ancien proche parmi les proches du président a passé quatre heures devant la barre à répondre aux questions de la cour, du ministère public et de la partie civile.

Pour la défense du général déchu, son avocat, Me Andrée Brigite Nzingoula a exigé l’ouverture des scellés, notamment l’audition des enregistrements téléphoniques considérés comme pièce maîtresse de la procédure. « La pièce maîtresse de la procédure, nous continuons à le dire, c’est la bande des écoutes téléphoniques interceptées par la Direction générale de surveillance du territoire. Ça va nous permettre d’abord de comprendre pourquoi les gens doivent être écoutés à leur insu ; ce qui est une violation de quelques droits que nous connaissons tous ; puis savoir qu’est-ce qui a été réellement dit. » A-t-elle déclaré.


La partie civile a réaffirmeé son envie d’écouter le général Nianga Ngatsé Mbouala, ancien commandant de la Garde républicaine, le témoin clé cité dans cette affaire. Ce jeudi 17 mai, la cour a promis non seulement d’ouvrir les scellés, mais aussi d’écouter ce témoin. C’est donc un tournant décisif pour la suite du procès.

À LA UNE
Retour en haut