Politique › Partis politiques

Présidentielle 2021 : l’Upads demande le report des élections

Angeline Nkwenkam Nguedjeu reçue au siège de l’Upads.

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) a respectivement rencontré, les 27 et 28 janvier à Brazzaville, la délégation de l’UE et le Pnud pour faire part de ses propositions relative au report de l’élection présidentielle de l’an prochain.

Conduite par son premier secrétaire, Pascal Tasty-Mabiala, la délégation de l’Upads a été reçue au siège de l’UE par le chef de mission de cette institution, Raul Mateus Paula, en présence des ambassadeurs de France, d’Allemagne, d’Italie et de Belgique au Congo. Concernant le Pnud, c’est la conseillère en paix et développement de cette agence onusienne, Angeline Nkwenkam Nguedjeu, qui s’est rendue au siège de la première formation politique de l’opposition congolaise.

En effet, avec ces deux délégations, l’Upads a réitéré ses cinq propositions contenues dans son message du 26 décembre 2019.  Il s’agit, entre autres, de la mise en place d’un gouvernement de consensus et d’union nationale dont la mission s’achèvera avec l’élection d’un nouveau président de la République ; la prolongation de deux ans du mandat du  président de la République jouissant de toutes ses prérogatives constitutionnelles, avec interdiction pour lui de se présenter à la prochaine élection présidentielle.

Le premier secrétaire de l’Upads, Pascal Tsaty-Mabiala, a également proposé le « retour au pays, suscité ou volontaire, de tous les exilés politiques et des autres Congolais de la diaspora qui le désirent, afin de participer librement à la vie politique nationale ; l’adoption d’un Pacte républicain, seul moyen d’élever la conscience nationale et patriotique dans un pays aux relents tribalo-ethniques avérés ; l’organisation groupée de toutes les élections au terme de la transition proposée, c’est-à-dire en 2023 », a détaillé le communiqué de presse du département de la communication de l’Upads.


Ainsi, après avoir suivi la communication du premier secrétaire de l’Upads, l’UE a pris bonne note et s’est engagée d’informer leurs Etats, avant de transmettre aux autorités nationales les doléances de l’Upads. Les deux parties ont, par ailleurs, convenu de se retrouver périodiquement. Quant à l’échange avec le Pnud, Angeline Nkwenkam Nguedjeu entend informer sa hiérarchie avant de transmettre également les doléances de l’Upads aux autorités congolaises.

Notons que les propositions de l’Upads dont le premier secrétaire est le chef de file de l’opposition congolaise ont déjà suscité l’adhésion de certains partis de cette plateforme. Il s’agit, entre autres, du Parti républicain (PR) de Paul Marie Mpouelé, du Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Clotaire Mboussa Ellah, de l’Union des démocrates humanistes-Yuki (UDH-Yuki) de Guy Brice Parfait Kolélas et du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD) de Jacques Joachim Yhombi Opango. Ces deux derniers partis qui ne se sont pas exprimés clairement, comptent sur la convocation du dialogue national pour trancher toutes ces questions.

Cependant, d’autres franges des partis de l’opposition comme la Convention des partis républicains (Copar) de Chris Antoine Walembaud, la Fédération de l’opposition congolaise


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut