Société › Actualité

Nécrologie, finances et foot en vedette dans la presse congolaise

Le décès de l’ancien président du sénat, André Obami Itou, co-fondateur du Parti Congolais du travail (PCT) au pouvoir, l’appui financier de sept millions de dollars de la Banque mondiale pour la recherche dans le secteur agricole au Congo et la démission du sélectionneur des Diables rouges sont, ce mardi, au menu de la presse congolaise.

«Disparition : André Obami Itou a tiré sa révérence», écrit le quotidien national Les Dépêches de Brazzaville qui précise que « L’ancien président du Sénat (2007-2017), André Obali Itou est décédé le 23 avril à Brazzaville, à l’âge de 78 ans, des suite d’une maladie».

« Diplomate, administrateur et homme politique (co-fondateur du parti au pouvoir le PCT vers la fin des années 60), l’homme a réalisé un parcours professionnel élogieux au sein de la nation congolaise qui lui a valu plusieurs distinctions dont la dignité de Grand officier dans l’ordre du mérite congolais », relève ce quotidien.

«Décès d’André Obami Itou, co-fondateur du Parti Congolais du Travail, ancien sénateur et président du Sénat, il est mort à Brazzaville à l’âge de 78 ans», relève le bihebdomadaire La Semaine africaine’ dans une brève.

Le quotidien Les dépêches de Brazzaville aborde le volet coopération et écrit : « le groupe de la Banque mondiale va financer la recherche agricole au Congo à hauteur de sept (7) millions de dollars américains, ce dans le cadre du projet régional de transformation agricole en Afrique de l’est et du centre ».

La contestation de la démission la démission du sélectionneur des Diables rouges séniors, Sébastien Migné par le ministère des Sports congolais intéresse aussi la presse.


« Quelques semaines après la démission de Sébastien Migné de la tête de l’équipe nationale de football, les Diables rouges, le 29 mars

dernier, le ministère des Sports congolais avait invalidé cette démission en soulignant que ’’le contrat ne peut être résilié que dans les cas suivants : l’accord des deux parties, la faute lourde imputable à l’une des parties et cas de force majeure’’. Ce n’est pas le cas Sébastien Migné », écrivent Les dépêches de Brazzaville.

Selon d’autres journaux comme la semaine africaine et Sel-Piment, le ministère congolais des sports ‘’juge le sélectionneur des Diables rouges coupable’’.

«Un mois après la démission surprise de Sébastien Migné, le ministère des Sports congolais qui perçoit la résiliation de ce contrat accuse le sélectionneur des Diables rouges d’avoir violé certaines dispositions du code du travail», soulignent ces journaux.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut