International › APA

Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains

Le rôle de l’État central dans la relance de l’économie, les rumeurs sur la constitution d’un gouvernement technocratique, la facture énergétique et la vente en ligne sont les principaux sujets traités les quotidiens marocains parus ce mercredi.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que le débat sur la place de l’État oppose depuis la nuit des temps le camp qui prône une présence massive de l’État central dans l’économie à travers les investissements et la commande publique et l’autre extrême qui défend plutôt le désengagement total de l’État des activités économiques marchandes.

Mais aujourd’hui, il semble évident que la relance de l’économie mondiale, et au Maroc aussi, ne pourra se faire sans l’intervention massive de l’État, note la publication, estimant que ce dernier devra mettre en place les mécanismes réglementaires pour l’accompagnement et le financement des entreprises et s’engager comme opérateur et acteur.

Pour le journal, l’intervention publique à travers les budgets devra nécessairement être orientée de manière sélective et optimale de manière à cibler les secteurs les plus aptes à redémarrer dans l’immédiat. 

De son côté, +l’Opinion+ note qu’alors que les ballons d’essai s’accumulaient à l’horizon, faisant miroiter l’éventualité de la constitution d’un exécutif technocratique pour sortir le pays de la crise du coronavirus et de ses multiples répercussions économiques, politiques et sociales, le parti de l’Istiqlal vient de signifier son attachement inébranlable à la démocratie et son rejet ferme de toute autre alternative visant à contrecarrer la libre expression du peuple marocain quant au choix de ses gouvernants.

L’attitude du parti révèle sa foi en l’avenir du pays et sa confiance en la maturité politique des marocains, souligne t-il, faisant remarquer que cette attitude ne découle pas seulement de convictions idéologiques ancrées dans l’ADN du parti, elle résulte également de l’analyse pragmatique d’un vécu lointain et récent.

La même publication fait savoir que le confinement a encouragé les gens à effectuer des achats en ligne. Certains magasins ont profité de cette occasion pour effectuer leurs transitions digitales et mettre à la disposition des clients leurs produits.


Le secteur alimentaire s’est également intégré dans cette dynamique et a étroitement coordonné avec les services de livraison. Les supermarchés et les hypermarchés ont travaillé avec les services de messagerie, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, pour assurer la livraison à domicile des produits alimentaires et de l’hygiène en toute sécurité.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ rapporte que la facture énergétique s’est établie à 20,45 milliards de dirhams (1 euro = 10,7 DH) au cours des quatre premiers mois de 2020, en baisse de 21,8% par rapport à la même période un an auparavant,

Selon l’Office des changes, cité par la publication, ce recul est essentiellement dû à la diminution des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils de près de 3,8 milliards DH.

Cette évolution s’explique par l’effet prix en baisse de 19% (4.575 DH/T à fin avril 2020 contre 5.648 DH/T un an auparavant), précise la même source, ajoutant que les quantités importées ont également accusé un repli de 12,5%.


L’Info en continu
  • Congo
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 12.10.2020

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé

Le complexe sportif de la Concorde de Kintélé est un centre olympique situé à Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville. Inauguré par le président…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut