Eco et Business › Tech

L’Arpce au Salon international des technologies de l’information et de l’innovation

La participation de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques était une occasion selon l’équipe dirigeante de cette société de faire entrer le Congo dans le top 5 des pays africains leaders de ce secteur.

L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) a participé à la deuxième édition du Salon international des technologies de l’information et de l’innovation (OSIANE) qui s’est tenue du 17 au 19 avril dernier au Palais des Congrès à Brazzaville./

La participation de l’ARPCE à ce rendez-vous, organisé à l’initiative de l’Association PRATIC, s’inscrit dans la vision de l’équipe dirigeante de l’autorité de Régulation qui est de faire entrer le Congo dans le top 5 des pays africains leaders dans le secteur des Postes et des communications électroniques, a indiqué l’organisme public.

Selon son directeur général, Yves Castanou, même si statutairement l’agence n’est pas obligé d’appuyer de telles initiatives, l’ARPCE y consacre du temps et des ressources « parce qu’elles contribuent à booster le secteur des TICS que nous régulons ».

Placée sous le thème « le développement économique et le défi de l’industrie du futur », la deuxième édition du Salon OSIANE a rassemblé cette année près de 3000 participants. Cette édition a mis en lumière pendant trois jours, l’écosystème numérique local et sous régional à travers plusieurs conférences et ateliers au palais des congrès de Brazzaville, souligne un communiqué de l’agence.


Soulignons qu’au programme de cette édition figurait un atelier sous régional organisé par l’Union international des télécommunications (UIT) et l’ICANN sur le thème « le défi de la gestion des données et des points d’échange en Afrique ».

Présidé par l’Agence, cet atelier a permis la signature d’un mémorandum entre la République du Congo et le Gabon sur l’interconnexion de leur point d’échange visant à favoriser le développement de l’internet en Afrique, explique l’Agence. Il est à souligner que ce salon est organisé avec l’appui de l’ARPCE.

Placée sous la tutelle du ministère en charge des Postes et des Communications électroniques, l’ARPCE est l’Autorité congolaise de contrôle, de suivi et de régulation des secteurs des Postes et des communications électroniques.


À LA UNE
Retour en haut