› Société

La nouvelle aérogare de Pointe-Noire désormais opérationnel

Pas d'image

Le second module de l’aérogare de l’aéroport international Antonio-Agostinho-Neto de Pointe-Noire est enfin opérationnel, soit trois ans après son inauguration par le président de la République, Denis Sassou Nguesso.

Le second module de l’aérogare de l’aéroport de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, reçoit les passagers de tous les vols nationaux et internationaux.

Le bâtiment d’une superficie de près de 20 000 m², entièrement climatisé sur 2 niveaux, est équipé de 20 banques d’enregistrement et de 4 passerelles d’accès aux avions. Il bénéficie d’un éclairage naturel grâce à des façades vitrées.

Sa capacité permettra d’accueillir dans les meilleures conditions de confort entre 2,5 à 3 millions de passagers.

Son ouverture est donc intervenue après la livraison complète de tous les équipements, à la satisfaction des Ponténégrins, des autorités de la place et du ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, qui y a effectué une visite pour la circonstance.


Ce retard, a indiqué Jean-Michel Ratron, directeur général des Aéroports du Congo, structure en charge de la gestion de l’aéroport de Pointe-Noire, est dû à quelques manquements techniques, notamment les groupes électrogènes et les groupes de production d’eau glacée pour la climatisation dans l’aérogare…

L’aéroport de Pointe Noire, la ville au sous-sol gorgé de pétrole, devient ainsi un des aéroports les mieux équipés d’Afrique Centrale.

Comme à Brazzaville et Ollombo, AERCO en assure la gestion, l’entretien et le développement dans le cadre de la concession qui lui a été accordée par l’Etat congolais en 2011.

À LA UNE
Retour en haut