Sport › Autres sports

J-4 avant la CAN handball Juniors masculin : le voyage des Diables Rouges est encore incertain

Le président de la Fédération congolaise de handball (Fecohand), Ayessa Ndinga Yengue dit Yan, a dénoncé des problèmes dans l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022 de handball juniors/cadets masculin, en soulignant un problème de logistique.

 

Les 29ème et 18ème éditions de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de handball juniors/cadets masculin se dérouleront respectivement du 20 au 27 août 2022 et du 30 août au 06 septembre 2022, à Kigali, au Rwanda.

A moins d’une semaine du coup d’envoi des compétitions, les équipes des Diables Rouges  peinent à se préparer dans de bonnes conditions, à en croire le président de la Fédération congolaise de handball (Fecohand), Ayessa Ndinga Yengue dit Yan.

Dans son propos, le président de la Fecohand a pointé des problèmes de logistique. « Nous sommes très inquiets et nous ne savons pas réellement si ces jeunes vont partir. Jusqu’à ce jour, le voyage des Diables Rouges est encore incertain », a déclaré le président de la Fecohand.

Dans le souci de faire éviter à ces jeunes des forfaits, et au Congo des amendes et des sanctions diverses, Ayessa Ndinga Yengue a lancé un cri du cœur à l’endroit des pouvoirs publics pour venir au chevet de ces athlètes.

« J’en appelle au ministère des Sports, je sais que cela n’est pas facile. Je me mets à leur place, mais je voudrais aussi qu’ils se mettent à notre place, nous présidents des fédérations, pas seulement la Fecohand, je veux parler un peu pour tout le monde aujourd’hui. Il faut que le ministère nous aide pour que nos Diables Rouges juniors et cadets puissent voyager afin qu’ils puissent aller représenter le Congo », a dit Ayessa Ndinga Yengue.


Poursuivant son propos, le président de la Fecohand dit craindre des répercussions négatives sur l’avenir de ces jeunes appelés à assurer la relève en équipe nationale.

« Si aujourd’hui les enfants que nous sommes en train de former ne voyagent pas, ils vont se poser des questions. Ils peuvent même remettre en question leur choix d’avoir décidé de pratiquer ce sport parce que les seniors hommes ne participent plus à aucune compétition. Est-ce que ce sera pareil avec la relève, donc les juniors et les cadets hommes ? », a alerté Ayessa Ndinga Yengue.

Pour le président de la Fecohand cette problématique ne serait pas sans conséquence du sur les dirigeants du handball congolais.

« Ces enfants se poseront des questions et certainement nous aussi. Est-ce qu’il faille vraiment continuer à former les hommes ? Nous sommes très inquiets », a-t-il dit.

Notons que la sélection congolaise fera son entrée en lice le 20 août contre le Tchad. Ce, après avoir observé deux jours de quarantaine pour des raisons de lutte contre la Covid-19.

 


Bon plan
Publié le 04.04.2022

La localité de Loutété

Loutété est une localité du sud-est du Congo située dans le département de la Bouenza. Avec une population d'environ 20 000 habitants. Traversée par le…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldebrazza.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut